Berlinale: "Effacer l'historique" des Français Kerven et Delépine récompensé

  • Benoit Delepine (à gauche) et Gustave Kervern.
    Benoit Delepine (à gauche) et Gustave Kervern. John MACDOUGALL / AFP
Publié le , mis à jour

(AFP) - Le film "Effacer l'historique" des Français Benoit Delépine et Gustave Kerven, comédie hilarante sur les dangers du numérique, a été récompensé samedi soir à la Berlinale, recevant un Ours d'argent spécial pour la 70e édition du festival.

Pour leur 10e long-métrage, le tandem Benoît Delépine et Gustave Kerven ("Mammuth") s'est appuyé sur notre rapport au monde numérique pour brosser un tableau actuel, entre ubérisation du travail et exploitation des données personnelles.

Le film suit une mère de famille victime d'un chantage à la sextape, incarnée par l'humoriste Blanche Gardin, un père surendetté dont la fille est victime de harcèlement et une conductrice de VTC dépitée par sa faible note professionnelle. Jusqu'à ce qu'ils décident de ne plus subir et de s'en prendre directement aux géants du numérique.

"On a pu croire que la vie privée est minime par rapport à d'autres problèmes plus importants, mais il est représentatif d'un cercle vicieux. Les Gafa sont d'immenses sociétés qui contrôlent le monde et ne paient pas d'impôts", soulignait Gustave Kerven lors de la conférence de presse du film.

Autre film français récompensé lors de cette édition: "Irradiés" du Franco-Cambodgien Rithy Panh, qui confronte le spectateur à des images poignantes d'Hiroshima et de la Shoah. Il a remporté le prix du meilleur documentaire.

Le cinéaste a jugé que le cinéma a un rôle à jouer dans la "lutte contre le totalitarisme". "En fait, le film c'est toujours un cri. Un cri d'espoir ou un cri pour conjurer le malheur" parce que loin d'appartenir au siècle dernier, "les choses se répètent encore et encore", a-t-il mis en garde, en présentant son film.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir