Les travaux sont finis à l’école publique et à la base de loisirs, conclut le maire

  • Comme cadeau de bienvenue au nouveau maire, une base de loisirs opérationnelle avant la fin du mois.
    Comme cadeau de bienvenue au nouveau maire, une base de loisirs opérationnelle avant la fin du mois.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le déconfinement nous ramène en mairie. On pousse la porte. Elle est ouverte. On avait presque oublié qu’elle s’ouvrait, la commune ayant été plongée, comme toutes les autres, dans un sommeil artificiel et long. Marcel Boudes, le nouveau maire par défaut, a souhaité faire le point sur les deux grands dossiers en cours, avant de raccrocher son écharpe aux cintres de la République et de céder la place à son successeur. Ultime rencontre donc avec cet homme affable auquel la perversité du virus a infligé des prolongations douloureuses, comme à plus d’un édile. Il revient d’ailleurs sur cette crise sanitaire : "Nous avons eu de très gros problèmes avec la station d’épuration, déplore-t-il. Nous avions interdiction d’épandre les boues. Elles sont stockées dans un silo. À cause des rejets de la laiterie, nous avons l’équivalent de 9 000 habitants. Ça ne se cache pas sous un tapis tout ça...". Il avait promis que la base de loisirs serait ouverte avant l’été. Malgré un arrêt des travaux pendant le confinement, elle le sera : "Ce sera une terrasse panoramique de 92 m2, dotée d’un bâtiment d’accueil" explique Marcel Boudes avant de poursuivre : "En dessous, au niveau de la plage, il y aura un grand local pour le stockage du matériel. La société B & aba Sport Nature a été désigné comme gestionnaire des lieux. On la connaît. On l’apprécie...". Autre satisfaction pour l’élu sur le départ, l’école, la communale, sa communale... Il y tenait : "C’est un joli projet, sourit-il. Afin de ne pas perturber le fonctionnement de l’école, il a été nécessaire d’exécuter les travaux en deux phases, et pendant les vacances. Ces travaux concernaient la cantine et la salle de jeux, afin d’améliorer l’espace, l’isolation et le chauffage. Les enfants semblent heureux..." Voilà ! Une porte se referme. Marcel Boudes a fait du rangement dans son bureau et dans les affaires de la commune avant de passer les clés... Sans trop d’amertume ? À voir ! "l’implantation de la zone artisanale est en cours et la déviation de la Besse va démarrer, souffle-t-il. La table est propre..."

Et puis il lâche, alors qu’on s’en va... "quand je vois ce qui se passe autour de mon remplacement, ça me fait c..." Décidément, on ne quitte rien sans douleur.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

390350 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir