L’embauche d’un collaborateur divise les élus

  • Les élus communautaires se sont donné rendez-vous à la rentrée
    Les élus communautaires se sont donné rendez-vous à la rentrée
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Réunis en séance publique, les élus communautaires ont traité les affaires courantes en expédiant les 17 délibérations inscrites à l’ordre du jour en à peine plus d’une heure.

Seule la proposition de recrutement d’un collaborateur de cabinet, rattaché au président de Decazeville communauté et appelé à exercer une mission de conseil et de représentation, a déclenché une réaction de Pascal Mazet. S’adressant à François Marty, ce dernier souligne, "notre communauté de communes est de taille modeste et ne peut être gérée comme une grosse agglomération et, vous le savez, depuis la création de l’intercommunalité, aucun président n’a eu recours à de telles pratiques pour exercer ses missions, en tous points identiques à la vôtre. Notre communauté a besoin de personnels, certes, mais pour les besoins de la population, d’autant que le salaire d’un collaborateur de cabinet dépasse allègrement les 50 000 € annuels, alors j’estime que l’argent des contribuables doit être mieux dépensé", en ajoutant, "vous comprendrez ma surprise car pour vous assister et vous représenter, vous disposez déjà de six vice-présidents, n’avez-vous pas confiance en eux ?".

Dans sa réponse, François Marty a fait valoir les avantages de cette mesure, "oui, c’est vrai, c’est une première, mais ce recrutement nous permettra de gagner en rapidité et en efficacité dans le souci de débloquer certains dossiers qui traînent en longueur, comme l’aménagement de la zone du centre. Quant au montant du salaire que vous avancez, je peux vous assurer qu’il sera bien inférieur car ce sera un poste à mi-temps".

Mis au vote, ce recrutement est adopté (20 voix pour, 9 contre).

Les autres dossiers.

Office de tourisme et du thermalisme : 14 élus communautaires et 11 personnes directement concernées par le tourisme ont été désignés pour siéger au comité de direction. Au vote, Pascal Mazet s’est abstenu, en estimant, "cette liste bouclée d’avance ne correspond pas à l’idée que je me fais de la démocratie".

Création de commissions thématiques : 6 commissions conduites par François Marty et ses vice-présidents ont été formées, chacune dans le domaine de compétence des élus concernés.

Commission locale d’évaluation des charges transférées : les 12 maires de Decazeville communauté siégeront à la CLECT en vue d’évaluer les charges transférées. Représentants dans les organismes : Decazeville communauté sera représenté par François Marty au sein de l’Agence régionale d’aménagement et de la construction, Michelle Couderc et Romain Smaha en feront de même à Ressources et territoires.

Subventions : 3 particuliers recevront des subventions pour la réalisation de travaux de rénovation de logements dans la rue Cayrade, pour des montants respectifs de 11 880 €, 10 620 € et 2 114 €. "On commence à voir des privés qui investissent dans le centre bourg", s’est réjoui François Marty.

Motion : Une motion en faveur du maintien du service public postal en Aveyron a été adoptée.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

128000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de DECAZEVILLE, appartement T3 de 63,60m²[...]

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir