Législatives en Aveyron : écologique et sociale, la gauche unie partout en ordre de bataille

  • De gauche à droite : Michel Rhin et sa suppléante Camille Valabrègue, Laurent Alexandre et Léon Thébault.
    De gauche à droite : Michel Rhin et sa suppléante Camille Valabrègue, Laurent Alexandre et Léon Thébault.
Publié le

Les trois candidats de la Nupes fourbissent leurs armes autour "du seul projet bénéfique à notre territoire". 

La campagne bat son plein dans les trois circonscriptions pour les candidats de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), fruit d’un "rassemblement historique autour d’un programme de gouvernement" des composantes de la gauche et de l’écologie. La France insoumise, EELV, le Parti communiste, le Parti socialiste et Génération. s font cause commune "pour montrer qu’il est possible de mener une politique qui tourne la page des maltraitances sociales", martèle Guilhem Sérieys, chef de file de la France insoumise en Aveyron, rejoint dans ses propos par les représentants des autres composantes.

Urgences et intérêt du territoire

Et de décliner les propositions nationales autour " des urgences sociale, écologique et démocratique" dans une élection législative " qui déterminera quoi qu’il en soit la politique du gouvernement". Et "en finir avec cinq ans de régressions sociales et de renoncements à l’Assemblée nationale : on a besoin d’avoir des députés qui voteront dans l’intérêt du territoire, contrairement à ce qui se passe aujourd’hui", annonce Léon Thébault (EELV) qui, avec sa suppléante Alexandra Dubois veulent ravir la première circonscription. Services publics, déserts médicaux, souffrance des agriculteurs, "vivre ensemble", "remettre l’humain au centre des préoccupations et vivre en harmonie avec la nature", animent l’ensemble des candidats dont les priorités se rejoignent en Aveyron.

"Repenser la démocratie"

Revalorisation du Smic, retraite à 60 ans, défi climatique… "Les enjeux sont forts, on est là pour porter une société plus juste, plus équitable", reprend Laurent Alexandre (LFI), maire d’Aubin et candidat, avec sa suppléante Dorothée Pic, dans la deuxième circonscription. "On s’inscrit dans un travail de proximité à côté de la population et des élus pour qu’il n’y ait plus de villages oubliés", ajoute Michel Rhin (LFI), candidat avec sa suppléante Camille Valabrègue sur la troisième circonscription. "Faire corps, repenser la démocratie" est le viatique d’un trio qui compte sur "le réservoir important des abstentionnistes, et notamment des jeunes" pour porter à l’Assemblée nationale "le seul projet bénéfique à notre territoire".

En meeting à Baraqueville le 26 mai

La Nouvelle union populaire écologique et sociale organise une grande réunion publique jeudi 26 mai à 17 heures (salle du cinéma, 42 rue de la Mairie) avec ses trois candidats pour l’Aveyron. Baraqueville a été en effet choisie car elle est aux confins des trois circonscriptions. Aux côtés de Léon Thébault (première circonscription), Laurent Alexandre (deuxième circonscription) et Michel Rhin (troisième circonscription), la Nupes a invité Michel Larive, député LFI de l’Ariège, pour une conférence autour du thème « Si on parlait des ruralités ? ». 

Christophe Cathala
L'immobilier à Rodez

220000 €

Hyper centre ville de Rodez, très bien situé secteur Combarel. Appartement[...]

370 €

Séjour avec kitchenette, palissade japonaise donnant sur coin nuit avec pla[...]

611 €

T4 avec cave; 3e Entrée, séjour salon, cuisine avec placards et hotte, 3 ch[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez