Avec Olalabox, Mégane Bories veut convertir les Australiens à l’aligot

Abonnés
  • Mégane devant le Loluk Bistro de Luc et Loïc, deux Niçois inspirés "depuis toujours" par la cuisine française. Pour elle, "l’adresse raclette par excellence".
    Mégane devant le Loluk Bistro de Luc et Loïc, deux Niçois inspirés "depuis toujours" par la cuisine française. Pour elle, "l’adresse raclette par excellence". m.b. / m.b.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

De sa scolarité ruthénoise, la Millavoise a gardé cette soif inextinguible d’entreprendre. Aujourd’hui installée à Sydney, elle lance Olala, sa société qui apporte sur un plateau, la gastronomie française aux Australiens.

De l’aligot au pays des kangourous ! Avouez que cela pourrait surprendre. Le temps qui sépare pourtant le rêve de la réalité est sans doute compté. La première à croire à "ce rêve": Mégane Bories, une self-made-woman millavoise qui vient de lancer à Sydney sa marque, aux doux accents français : Olala.

Le projet est simple, valoriser la gastronomie française dans tout le pays : "J’avais envie de partager ce type d’expériences culinaires avec mes amis Australiens, L’idée part de là, explique Mégane, installée à Sydney depuis bientôt 3 ans. Présentées sous forme de Box – telles que celles que vous pouvez aussi trouver en France – ces "expériences", livrées sur un plateau par des expatriés français, ne pouvaient pas mieux tomber. En en pleine crise sanitaire, elles arrivent à point nommé pour réchauffer l’hiver australien. "Car oui, développe la Millavoise, en Australie aussi, l’hiver est parfois très froid." Bien loin, en effet, de l’image d’Épinal qui voudrait que le thermomètre en ces contrées lointaines ne chute jamais au-dessous des 25 °C. Lancées voilà un petit mois, ses OlalaBox font donc pour l’instant la part belle à une recette bien française : la raclette. "J’ai développé ce projet avec un restaurateur niçois très connu. Or pendant le confinement, plus de clients. Donc, comme les gens ne venaient plus à la raclette, j’ai décidé de faire venir la raclette auprès des gens", poursuit-elle.

Un carton ? Non, une box !

Le succès ne tarde pas. Les box Olala s’écoulent dans des proportions inespérées. Étonnant au pays du surf-roi ? "Pas vraiment, développe Mégane. Les Australiens sont très francophiles, friands de culture française, de sa gastronomie. Beaucoup de familles ici parlent français par exemple : la France est un pays qui plaît beaucoup. Qui rayonne sur l’ensemble du territoire."

Désormais, si la raclette lui a permis de sonder le marché, l’Aveyronnaise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. "Après Sydney, nous allons développer la livraison à Melbourne, puis Brisbane. Des livraisons de raclette mais aussi de croissants, baguette, café avec nos breakfasts Box…" Et l’aligot dans tout ça ? "L’ambition est de s’imposer en Australie comme étant LA marque pour se procurer des produits français. Ensuite tout est possible, annonce la Millavoise qui a déjà en tête sa prochaine boîte contenant de l’aligot – "évidemment"- –, des farçous, du gâteau à la broche et pourquoi pas des tripous ! Une "Aveyron Box" en somme, pour réchauffer l’hiver australien.

Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

299 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové à 5minut[...]

252 €

STUDIO PROCHE IUT - LYCEE MONTEIL - 2EME ETAGE - DIRECTION LA ROQUE ,CUISIN[...]

45 €

GARAGE FERME ET INDIVIDUEL SITUE RUE DE LA PENDERIE[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir