Vaylet et A. Girbal défenseurs de la langue d’Oc

  • Joseph Vaylet a marqué  la cité de son empreinte. Joseph Vaylet a marqué  la cité de son empreinte.
    Joseph Vaylet a marqué la cité de son empreinte.
  • Vaylet et A. Girbal défenseurs de la langue d’Oc Vaylet et A. Girbal défenseurs de la langue d’Oc
    Vaylet et A. Girbal défenseurs de la langue d’Oc
Publié le , mis à jour

La culture occupe une large place dans la cité et plusieurs personnages ont marqué ce riche domaine dont on retrouve des traces concrètes. Notamment Zéphir Bosc qui vient de disparaître à l’age de 93 ans (ci-dessus)..

Le musée Vaylet est l’un des joyaux de la ville et sa notoriété s’étend dans tout le département et au-delà.

Joseph Vaylet, dont il porte le nom était un personnage complexe et attachant, collectionneur, créateur, poète, défenseur de la langue d’Oc. Né le 12 novembre 1894 au Mas Nouvel, près de Saint-Geniez-d’Olt, il a fait ses études au collège d’Espalion.

Dès son plus jeune âge, il a collectionné les objets et outils témoignant de la vie du terroir.

En 1937, il organise une première exposition sur le patrimoine, et en 1954, il ouvre un petit musée dans sa maison, au 46, boulevard Poulenc, puis en 1963, dans le Vieux Palais.

L’association musée bibliothèque Joseph Vaylet a vu le jour en 1967, dans l’ancienne église Saint-Jean-Baptiste qui abrite toujours ses riches collections. Par ses nombreux écrits, Joseph Vaylet a été un défenseur passionné de la culture d’Oc. Il a créé le Grelh Rouergat en 1921 et il était majoral du félibrige. Il est décédé en 1982 et un buste lui est dédié à l’entrée du Foirail. Tout près de là se trouve un petit jardin public, le square Albert-Girbal, un écrivain méconnu du grand public, qui a lui aussi contribué au rayonnement de la lengue nostra.

Albert Girbal est né à Espalion le 19 septembre 1874, dans une vieille maison voisine du Pont Neuf.

Après une carrière militaire qui lui a valu la légion d’honneur, il entre à la mairie de Montpellier où il obtient les rosettes d’officier de l’Instruction publique et du Mérite social.

Il adhère au félibrige en 1927 et devient au sein du Grelh Roèrgas, un ardent défenseur de la langue de son pays natal.

Chantre d’Espalion dans ses poèmes, badin dans ses anecdotes sur la vie d’Espalion, il écrit des pièces de théâtre humoristiques comme Lo maridatge de mossur Buffet ou L’éritatge de l’ouncle Roubinet qui font vibrer le public du Haut-Rouergue.

Il décède le 24 février 1960, à Clermont-l’Hérault.

Albert Girbal, Joseph Vaylet et Durand Picoral ont contribué à la préservation de la langue d’Oc dans notre région.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

89000 €

Dans une résidence récente située à proximité du centre-ville d'Espalion, a[...]

65000 €

Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (piscine, accès[...]

344 €

ESPALION : Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (pis[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?