De Rodez jusqu'au Cantal, l'incroyable chasse à l'homme des gendarmes contre un forcené du volant

  • Une dizaine d'équipes de gendarmerie a été mobilisée en Aveyron pour intercepter le fuyard.
    Une dizaine d'équipes de gendarmerie a été mobilisée en Aveyron pour intercepter le fuyard. Illustration d'archives Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Un automobiliste a foncé, ce jeudi après-midi, sur des gendarmes qui tentaient de l'intercepter après qu'il a refusé de se soumettre à un contrôle de police à Rodez. La course-poursuite, mobilisant plusieurs brigades de gendarmerie et un hélicoptère s'est poursuivie jusqu'au Cantal, à tombeau ouvert. Le chauffard a fini par revenir vers l'Aveyron où il a été intercepté avant d'être placé en garde à vue.  

Il est à peine plus de 16 heures ce jeudi 25 février quand les policiers ruthénois alertent leurs collègues gendarmes pour leur signaler qu'un automobiliste à bord d'une Volkswagen Golf de couleur noire a refusé d'obtempérer à un contrôle. Et qu'ils l'ont pris en chasse sur la route de Marcillac, via Salles-la-Source. La gendarmerie de Marcillac met très vite en place un dispositif d'interception que l'automobiliste ne va pas hésiter à forcer, en fonçant sur les militaires qui, par chance, parviennent à s'écarter. 

À 180 km/h

Aussitôt une course-poursuite s'engage entre le forcené du volant et les forces de l'ordre, la gendarmerie mobilisant plusieurs patrouilles sur le parcours qui mène le cortège, roulant à vive allure, vers Conques, puis vers le Cantal via la RD901. L'automobiliste dépasse sur certaines portions de la route les 180 km/h... Les gendarmes ne désemparent pas et préviennent leurs collègues du Cantal quand la voiture se rapproche de Montsalvy. L'hélicoptère de la brigade aérienne de gendarmerie d'Egletons, en Corrèze, est également mobilisé... 

C'est alors que le véhicule est perdu de vue entre Montsalvy et Entraygues, l'automobiliste ayant décidé de revenir vers l'Aveyron. Et l'hélicoptère n'est pas encore parvenu sur zone. Mais le message est passé aussi bien dans le Cantal que dans l'Aveyron où le groupement de gendarmerie mobilise une dizaine d'équipages afin de retrouver la trace du fuyard. 

Interpellé à Saint-Hippolyte

Et c'est une patrouille composée de gendarmes réservistes qui parvient à arrêter le véhicule à Saint-Hippolyte vers 17h30. L'hélicoptère a pu alors venir en appui de la patrouille  qui a interpellé le conducteur. Celui-ci est âgé de 41 ans et n'a pu exprimer les raisons précises de son comportement. Il a été placé en garde à vue. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur ces agissements, relevant du refus d'obtempérer, de la mise en danger de la vie d'autrui, de délit de grande vitesse, notamment...

Christophe Cathala
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

230 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée, séjour avec kitchene[...]

405 €

Domaine Val Saint-Jean Appartement T2, de 41 m2, en RDC, d'une résidence sé[...]

390 €

Appartement de type 1 Bis, situé aux Corniches De Bourran, comprenant : - u[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Tetarel 12 Il y a 1 mois Le 26/02/2021 à 12:40

Quelle folie que de poursuivre un rigolo qui roule à plus de 180 km heure . Les gendarmes savent t ils qu'ils prennent des risques et de causer de graves accidents : automobilistes , piétons cyclistes , enfants dans leur course poursuite ? De plus , leurs véhicules ne sont pas adaptés à ce genre de rodéo . On n'est pas sur l'autoroute pour pratiquer cet exercice . Il y a d'autres façons d' appréhender ce fou de la route .



Altair12 Il y a 1 mois Le 26/02/2021 à 08:28

Autrefois les forces de l'ordre avaient les moyens matériels et légaux d'empêcher un véhicule de forcer un barrage mais le législateur les a interdit car ils risquaient de causer des blessures aux fuyards ! ! !
Encore une gabegie de notre société qui préfère voir les policiers ou gendarmes prendre des risques plus tôt que les délinquants ! ! !

Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 25/02/2021 à 19:55

On ne sait rien