Course-poursuite entre l'Aveyron et le Cantal : deux ans de prison pour le chauffard

  • Plus de 40 gendarmes ont été mobilisés pour arrêter le chauffard, ce jeudi.
    Plus de 40 gendarmes ont été mobilisés pour arrêter le chauffard, ce jeudi. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

En situation irrégulière, il conduisait sans permis, ni assurance. Il a été jugé lors d'une comparution immédiate, ce vendredi après-midi.

Moins de 24 heures après la folle course-poursuite de Rodez jusqu'au Cantal, le chauffard a été présenté au tribunal de Rodez lors d'une comparution immédiate, ce vendredi après-midi. En situation irrégulière depuis décembre dernier et sans permis, ce Tunisien âgé de 41 ans a été condamné à deux ans de prison ferme. Face aux juges, il a expliqué avoir fui les forces de l'ordre "par peur d'être expulsé de la France" qu'il a rejoint illégalement en 2018, via l'Italie. Il travaillait comme artisan dans le bâtiment depuis plusieurs mois à Rodez.

"Un miracle qu'il n'y ait pas eu de morts"

La présidente Mandana Samii ainsi que la représentante du ministère public, Mathilde Jayais, sont longuement revenues sur cette incroyable course-poursuite mobilisant une quarantaine de gendarmes ainsi qu'un hélicoptère. "C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de morts", ont-elles notamment rappelé, rappelant les vitesses excessives relevées par les forces de l'ordre : 115km/h dans Marcillac-Vallon où il a contraint plusieurs automobilistes arrivant en sens inverse à se rabattre sur le bas-côté, 110 dans Nauviale malgré la présence d'un ralentisseur, plus de 100 entre Saint-Cyprien-sur-Dourdou et Conques où il a obligé un cycliste "à se jeter derrière la barrière de sécurité" avant de réaliser des pointes à plus de 180km/h jusqu'à Saint-Hipppolyte où la course-poursuite a pris fin, vers 17h30. "J'ai pris peur et je n'ai pas pensé aux dangers", a-t-il confié devant le tribunal.

COMPTE-RENDU D'AUDIENCE À RETROUVER DANS NOTRE EDITION DE DEMAIN, SAMEDI.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée, cuisine équipée (pla[...]

321 €

Vous chercher un logement proche de toutes commodités ?Venez découvrir, dan[...]

390 €

Appartement de type 1 Bis, situé aux Corniches De Bourran, comprenant : - u[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Villef12 Il y a 1 mois Le 27/02/2021 à 11:26

La présidente Mme Samii n'est ce pas la JAF qui a encore pris du grade, grâce à son taux de dossier traité ? (Je me trompe peut-être de juge...)!... alors que les autres juges n'arrivent pas à traiter tous les dossiers. Mais n'est ce pas étonnant de traiter autant de dossier ? Les dossiers sont-ils tous ouverts ? J'attends des témoignages, je souhaiterai trouver des journalistes courageux prêts à enquêter sur ce sujet, cet omerta dans la justice qui, par manque de moyen, ferme les yeux sur certaines pratiques

David.Vincent Il y a 1 mois Le 27/02/2021 à 04:25

Il faut envoyer ce monsieur en détention, mais CHEZ LUI dans son pays d'origine. Hors de question qu'il coute de l'argent aux contribuables français pour l'entretenir en détention !!!!
Des migrants criminels on en a déja bien assez !