L'épidémie de coronavirus continue de ralentir en Aveyron, grâce à la vaccination

  • Le nombre de patients hospitalisés continue de descendre, relâchant ainsi un peu la pression sur le personnel soignant.
    Le nombre de patients hospitalisés continue de descendre, relâchant ainsi un peu la pression sur le personnel soignant. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
Publié le

Le nombre de patients hospitalisés continue de descendre, relâchant ainsi un peu la pression sur le personnel soignant.

Comme chaque semaine, l'ARS Occitanie a publié mercredi matin les données de la pandémie de coronavirus dans les hôpitaux de la Région. Depuis plusieurs semaines maintenant, la tendance du nombre d'hospitalisation en baisse se confirme. Il y avait 1350 patients pris en charge dans les établissements de la région.

Sur une semaine, il s'agit de quasiment 200 personnes de moins. Le nombre de malades en réanimation est aussi en baisse, avec 246 personnes, contre 253 une semaine plus tôt. Des bons chiffres qui sont notamment dus à la poursuite de la campagne de vaccination.

Le seul indicateur qui continue à grimper, est, logiquement, celui des décès. Il y en a eu 100 en une semaine à l'échelle de l'Occitanie, ce qui porte à 3338 le nombre de décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie. 

L'Aveyron suit la même tendance

En Aveyron aussi, les chiffres font état d'un ralentissement de l'épidémie. Si la vigilance est encore de mise, notamment à cause du développement du variant anglais, la pression sur les services hospitaliers continue de diminuer. En effet, il y avait, mardi soir à 20 h, 81 patients pris en charge, contre 88 une semaine plus tôt (et 85 vendredi). Le nombre de malade en réanimation reste, lui, stable (6). Il y a par ailleurs eu trois nouveaux décès en une semaine. 

Ces chiffres ne prennent en compte que les données des hôpitaux. Ils ne comprennent donc pas les cas dans les services annexes, tels que les soins de suite et de réanimation ainsi que les maisons de retraite.

Seul point noir, le taux d'incidence, lui, remonte dans le département. Il est repassé, selon les dernières données datant du 6 mars, au-dessus des 100 (102), notamment à cause de Millau, où la présence du variant anglais est importante (taux d'incidence à 150). Des données toutefois très éloignées de la moyenne nationale (219,2). 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

240 €

RODEZ-LES TERRASSES DU MIDI : Studio situé dans un quartier calme et réside[...]

276 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

434 €

RODEZ-COEUR DE VILLE : Type 3 , lumineux, beaux volumes comprenant hall d'e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?