Cabanès : Villelongue, magnifique témoignage de la résistance au temps qui passe

Abonnés
  • C’est pendant qu’il était maire de Cabanès (1996-2014) que Jean Malgouyres a pris à bras-le-corps la restauration du site de Villelongue. Aujourd’hui, il a changé de tenue pour en assurer les visites guidées, avec le sourire.
    C’est pendant qu’il était maire de Cabanès (1996-2014) que Jean Malgouyres a pris à bras-le-corps la restauration du site de Villelongue. Aujourd’hui, il a changé de tenue pour en assurer les visites guidées, avec le sourire.
  • Lors des nombreuses journées d’étude organisées, les échanges entre historiens et amateurs de vieilles pierres sont constants et richestant le patrimoine cistercien est conséquent. Lors des nombreuses journées d’étude organisées, les échanges entre historiens et amateurs de vieilles pierres sont constants et richestant le patrimoine cistercien est conséquent.
    Lors des nombreuses journées d’étude organisées, les échanges entre historiens et amateurs de vieilles pierres sont constants et richestant le patrimoine cistercien est conséquent.
  • Ci-dessous, le bâtiment cistercien visible à Séveyrac, commune de Bozouls.Un peu partout à travers le département, à Sylvanès au Mas Andral, à Bonneval,ou à Galinières et à Pierrefiche, les traces laissées par les Cistercienssont encore bien présentes.
    Ci-dessous, le bâtiment cistercien visible à Séveyrac, commune de Bozouls.Un peu partout à travers le département, à Sylvanès au Mas Andral, à Bonneval,ou à Galinières et à Pierrefiche, les traces laissées par les Cistercienssont encore bien présentes.
  • Villelongue, magnifique témoignage de la résistance au temps qui passe Villelongue, magnifique témoignage de la résistance au temps qui passe
    Villelongue, magnifique témoignage de la résistance au temps qui passe
Publié le

C’est dans une boucle du Lézert, au confluent avec le Lieux, sur la commune de Cabanès, que se dressait le château seigneurial de Malemort, ensuite appelé Villelongue en raison de la forme du village qui s’étendait sur cette crête rocheuse. De ce château, il reste aujourd’hui une tour et quelques murs d’enceinte, envahis par une végétation luxuriante. à la très riche histoire médiévale de ce site fortifié, s’ajoute celle, plus récente, de son occupation par le Maquis Antoine lors de la Seconde Guerre mondiale. Sous l’impulsion de l’ancien maire, Jean Malgouyres, la chapelle a été restaurée et héberge un musée de la résistance qu’il fait d’ailleurs visiter avec passion. Suivez le guide.

"Il aime à regarder par la lucarne." Bon d’accord, mais encore ? Impossible d’en dire plus, le message est codé. C’est celui qu’utilisaient, en effet, les résistants du Maquis Antoine, en 1944, pour annoncer les parachutages, sur le plateau de Lucante, par les avions alliés, d’armes, de munitions et aussi de ravitaillements. Ce terrain approprié pour ces opérations se trouve sur la commune de...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Cabanès

275000 €

Belle et atypique maison de type 7 et de 194 m² habitables environ sur beau[...]

135000 €

Joliment placée à proximité de toutes les commodités et du centre-ville. [...]

Toutes les annonces immobilières de Cabanès
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?