Laure Arnal, de Roussennac au Ghana, une histoire de sport et de passion

Abonnés
  • Laure Arnal entourée d’une partie de l’association Rural Soccer Ghana avec Lukman Kadiri (tout à gauche), et Ibrahim et Mohammed, qui entraînent les enfants.
    Laure Arnal entourée d’une partie de l’association Rural Soccer Ghana avec Lukman Kadiri (tout à gauche), et Ibrahim et Mohammed, qui entraînent les enfants.
Publié le

Professeure des écoles à Aubin, la trentenaire a goûté à l’humanitaire pour la première fois en 2019, au Ghana. Depuis, elle a fondé sa propre association, Rural Soccer Ghana, et prépare sa troisième mission, prévue pour le mois de juillet.

Une passion qui ne la quitte plus. Depuis sa première mission humanitaire au Ghana en février 2019, Laure Arnal garde un petit bout du pays et des gens qu’elle y a croisé dans son cœur. Quelques mois après cette rencontre avec l’inconnu, la jeune femme originaire de Roussennac a créé l’association Rural Soccer Ghana (football rural), du même nom que l’association ghanéenne avec laquelle elle a...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Margot Pougenq
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?