Aveyron : la ministre des Armées en réunion de chantier au camp du Larzac

  • Florence Parly a notamment fait le point sur les nouveaux équipements reçus.
    Florence Parly a notamment fait le point sur les nouveaux équipements reçus.
Publié le , mis à jour

Florence Parly s’est rendue vendredi à La Cavalerie pour faire un point sur l’avancement du chantier qui prévoit l’investissement de 220 M€ sur une quinzaine d’années.

Trois ans plus tard, pas sûr qu’elle ait reconnu les lieux. La ministre des Armées, Florence Parly, est venue en visite dans le camp du Larzac, vendredi matin. En 2018 elle avait découvert la caserne qui accueille la 13e DBLE depuis 2016. À cette époque, elle avait détaillé le plan d’investissement massif que la loi de programmation militaire avait décidé pour le régiment militaire du Larzac. En tout, près de 220 M€ d’investissements étaient programmés, pour tout refaire ou presque. Il faut dire que certaines installations, plus que centenaires, ne collaient plus vraiment aux normes actuelles. Trois ans après ce premier passage, donc, la ministre a eu le droit à un état des lieux de l’avancé du chantier, dressé par le colonel Pierre-Henri Aubry, responsable du camp. "À date, ce sont 140 M€ qui ont été engagés, dont environ 50 pour des marchés passés avec entreprises locales, a détaillé le chef de corps. C’est un énorme chantier qui bénéficie à l’économie locale via des emplois directs, mais aussi induits."

Il y a quelques semaines la nouvelle entrée du camp, le long de la D999 est venue remplacer l’historique accès aux lieux, ouvert en 1902 et dans lesquels de nombreux régiments se sont succédé au fil des années. En face, de l’autre côté de la départementale, les bâtiments qui accueillent les soldats pouvant vivre à l’extérieur de la caserne sont également finis.

Logements, cantine, sport et entraînement

Mais c’est surtout à l’intérieur du camp que le plus gros des chantiers se poursuit. Vendredi, Florence Parly a pu inaugurer le nouveau poste de commandement. Un bâtiment très fonctionnel qui doit faciliter la gestion logistique et opérationnelle. Il vient remplacer un immeuble devenu trop exigu et pas adapté au fonctionnement d’une armée moderne. Car il s’agit de ne pas oublier que les légionnaires de la 13e DBLE sont là pour se "former à la guerre", comme l’a rappelé son colonel. D’ailleurs, dans les prochains mois, certaines compagnies devraient à nouveau être déployées au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane. Ce sera la seconde fois depuis le retour de "la 13" sur le Larzac, en 2016. Elles utiliseront notamment les nouveaux engins de combat blindés Griffon, reçus ces dernières semaines. Les militaires sont d’ailleurs en train de se former à leur utilisation. Sur la vingtaine que le régiment va recevoir, quatorze sont déjà arrivés et ils nécessitent, là encore, des aménagements importants dans le camp, qui sont en cours. La construction de la nouvelle zone technique est engagée. Elle doit permettre aux mécaniciens de ces blindés de travailler correctement, mais aussi de faciliter la formation sur ces outils modernes et notamment un simulateur de tir en zone de combat urbaine.

Pour le reste des aménagements, la future place d’armes devrait être inaugurée dans un an pile, pour Camerone 2022, la fête traditionnelle des légionnaires, qui a lieu le 30 avril. À cette date, les deux bâtiments de logements à l’intérieur du camp seront terminés et offriront un meilleur confort aux soldats qui dorment actuellement dans des immeubles au confort sommaire puisque datant de 1920. Attaquera ensuite la construction d’un nouvel espace de restauration, prévu pour 2025 et des infrastructures sportives, programmées pour 2026. Celles-ci, indispensables dans un camp où 1 000 personnes pratiquent chaque jour, puisque le sport occupe 20 à 25 % du temps d’entraînement opérationnel.

guilhem richaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

402 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Grand 2 pièces proche commo[...]

263 €

RODEZ : Quartier résidentiel appartement de type 1 lumineux et fonctionnel [...]

320 €

Il se compose : D'une entrée avec placards. D'une piéce principale avec kit[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 11 jours Le 02/05/2021 à 09:50

Quel crédit accorder à la ministre des Armées lorsqu'elle déclare vouloir sanctionner des généraux en charentaises pour leurs écrits
alors que retraités ils sont rayés des contrôles et donc libres de s'exprimer ! ! !