Perquisition au domicile des Jubillar : qu'ont trouvé les enquêteurs ?

  • Le domicile des Jubillar, à Cagnac-les-Mines.
    Le domicile des Jubillar, à Cagnac-les-Mines. DDM - DDM- MARIE PIERRE VOLLE
Publié le

Cédric Jubillar a été extrait de sa prison, mardi soir, pour réaliser une perquisition au domicile du couple en présence des enquêteurs.

Alors que les surveillants de prison ont décrit un Cédric Jubillar "frôlant l'arrogance", selon nos confrères de La Dépêche du Midi, le principal suspect dans la mort de son épouse Delphine a été mardi soir extrait de son centre de détention pour réaliser une perquisition au domicile du couple. Une nouvelle afin de trouver des indices sur le mari de l'infirmière disparue depuis la mi-décembre, quatre jours après sa mise en examen pour "meurtre aggravé".

Clé USB, cartes mémoire...

Selon nos confrères du Parisien, les enquêteurs ont mis la main sur du matériel informatique tel que des cartes mémoire de smartphone et une clé USB. Des outils informatiques qui pourraient bien receler de précieuses informations et contenir des photographies. Après analyse par les experts de la gendarmerie, les enquêteurs espèrent que ces documents les éclairent sur le contexte familial au moment de la disparition de Delphine. 

La justice estime en effet que Cédric aurait aussi pu extraire des captures d'écran du téléphone de sa femme. Ayant des doutes sur sa fidélité, cela aurait pu lui permettre d'identifier l'amant de cette dernière. Les cercles de l'enquête, cités par Le Parisien, ont qualifié l'opération de "fructueuse". D'autres objets auraient également été saisis. 

Cette nouvelle perquisition n'a pas fait fléchir Cédric Jubillar qui clame toujours son innocence. Son avocat, Me Jean-Baptiste Alary, désormais accompagné de quatre autres avocats, espère faire annuler la mise en examen de son client. 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?