Les députés de l'Aveyron "sensibilisés" à la nécessité de nouvelles revalorisations

Abonnés
  • Anne Blanc, Stéphane Mazars et Arnaud Viala.
    Anne Blanc, Stéphane Mazars et Arnaud Viala. Archives CP
Publié le

Anne Blanc, Stéphane Mazars et Arnaud Viala ont répondu à l’appel de la FDSEA et sont venus, ce lundi, à la rencontre d’un éleveur de vaches laitières de Moyrazès, trois ans après la mise en place de la loi Egalim.

L’enjeu est double et recouvre des aspects fondamentaux, à moyen comme à long terme : les agriculteurs ont besoin d’un revenu qui leur permette de vivre décemment de leur métier, mais aussi de rendre ce dernier attrayant pour assurer la transmission de leurs exploitations, alors qu’en 2026, la moitié des agriculteurs aveyronnais sera en âge de partir à la retraite. La première loi Egalim a été...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

295 €

A louer studio de 18.90 m2, proche IUT et lycée Monteil Entrée, pièce princ[...]

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 16 jours Le 20/07/2021 à 14:20

Les députés sont sensibles aux arguments de la FDSEA mais ils sont sourds aux cris de détresse des citoyens exposés aux pesticides ; heureusement la loi inique et mercantile des 5 et 10 mètres a été invalidée !
Comment peut-on placer avant la santé de ses concitoyens les soucis pécuniaires d'une minorité ? ? ?