Sud-Aveyron : près d’un million d’euros espérés pour des sentiers idéaux à la randonnée

Abonnés
  • La réponse à la collaboration dans le cadre du plan Avenir montagnes devrait être connue bientôt.  
    La réponse à la collaboration dans le cadre du plan Avenir montagnes devrait être connue bientôt.   M. Cohen
Publié le

Les élus communautaires de Millau grands causses, réunis ce mardi soir, ont voté à l’unanimité une aide à la réalisation et à la restauration de 1 000 km de chemins de randonnée et la protection de la biodiversité.
 

Le 27 mai dernier, le Premier ministre a annoncé le plan Avenir montagnes ayant pour objectif d’accompagner les territoires concernés vers une offre touristique adaptée aux spécificités de chaque massif. Il représente plus de 650 M€ de fonds publics. Pour l’État, une enveloppe issue du plan de relance de 150 M€, au bénéfice du Fonds national d’aménagement durable du territoire (FNADT), sera mobilisée pour 2021 et 2022.

Parmi ces crédits, 10 M€ seront consacrés à la réalisation et la restauration de 1 000 km de sentiers ainsi qu’à la protection de la biodiversité. Les collectivités territoriales ou autres acteurs de massifs (associations, syndicats mixtes…) ont été appelés à se manifester. Les communautés de communes de Millau grands causses ; Larzac et Vallées ; Saint-Affricain, Roquefort, sept vallons ; Monts, Rance et Rougier ont répondu conjointement. Dans la présentation du rapport, Christian Forir, conseiller délégué à l’Office de tourisme et aux Sports, indiquait : « Notre territoire est engagé depuis près de 30 ans dans une démarche de développement et de qualification de son offre touristique “Sports de nature”. Un engagement qui s’est traduit par l’aménagement de nombreux équipements au service de la filière dans son ensemble.

En 2019, une mission d’ingénierie de structuration du réseau de sentiers de randonnée a été confiée au Parc naturel régional afin de qualifier les itinéraires et bénéficier d’un réseau de sentiers maîtrisé, sécurisé, balisé et interconnecté avec les territoires voisins. Les résultats de cette étude, menée également sur les territoires voisins, ont permis de décliner un programme d’actions prenant en compte les différents enjeux du projet, avec une attention particulière sur le respect de la biodiversité et les espaces traversés. C’est à partir de cette réflexion que les quatre communautés de communes partenaires ont construit la réponse à cet appel à manifestation d’intérêt, autour de cinq axes. »
Qui sont : l’aménagement structurant des sentiers sports de nature (sécurisation et lutte contre l’érosion), équipements (chicanes anti-motorisés, compteurs…) ; la réalisation d’une ligne commune de panneaux d’accueil et d’information sur la biodiversité et les enjeux naturalistes, agropastoraux et forestiers (tables d’orientations, réalisation de parcours d’interprétation et ludique sur les milieux naturels) ; la création d’outils numériques d’information sur la randonnée et les milieux naturels ; les équipements et mobiliers d’accueil pour les randonneurs (tables et bancs) ; l’aménagement d’aire d’accueil et de départ d’activité (zone de stationnement).

Le montant prévisionnel de l’opération collaborative s’élève à 946 433,20 € HT. La sélection d’une candidature commune permettrait d’obtenir un soutien jusqu’en 2023, représentant une aide financière maximale de 757 146, 56 € HT. L’objectif de mise en œuvre des premiers projets est attendu avant la fin de l’année.

Au-delà de la collaboration espérée, les autofinancements des communautés de communes seraient de : 85 979,90 € pour Millau grands causses ; 34 671,72 € pour Saint-Affricain, Roquefort, sept vallons ; 32 871,60 € pour Monts Rance et Rougier ; 35 763,39 € pour Larzac et Vallées. Soit 189 286,64 € correspondant aux 20 % des 946 433, 20 € attendus.

Millau grands causses sera le chef de file de l’opération et ses élus ont validé l’enveloppe espérée. Christian Forir, maire de Rivière-sur-Tarn, ajoute quelques précisions : « Nous avons d’autres plans de restauration en cours, mais nous n’aurons la réponse sur l’obtention de ces fonds que vers la fin de l’année. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Cyril Calsina 
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?