Prix des carburants : les offres à prix coûtant se multiplient à la pompe

  • Les grandes enseignes font un geste, et pointent du doigt les taxes gouvernementales sur les carburants.
    Les grandes enseignes font un geste, et pointent du doigt les taxes gouvernementales sur les carburants. Archives - CP
Publié le , mis à jour

Plusieurs géants de la grande distribution vont vendre les carburants à prix coûtant. Une réponse à la ministre de la Transition écologique Barbara pompili, qui appelait à une baisse des marges distributeurs.
 

Ce lundi 18 octobre, alors que le prix du gazole a atteint un nouveau record à la pompe à 1,5583 euro le litre, Michel-Édouard Leclerc a annoncé la vente des carburants à prix coûtant dans l'ensemble des stations-service de ses centres Leclerc "jusqu'à la fin novembre. Pendants 4 semaines pas de marges", a-t-il déclaré sur France Info.

 

Cette annonce fait suite à celle du groupe Casino, la semaine dernière, qui a fait une opération similaire, mais pas dans l'ensemble de son réseau.

L'offre à prix coûtant de Leclerc n'est pas seulement motivée par le souci de ne pas faire peser l'augmentation du prix des carburants sur les ménages, mais aussi de "tacler" Barbara Pompili : le patron des enseignes Leclerc n’a pas apprécié que la ministre française de la Transition Écologique Barbara Pompili demande aux distributeurs de «faire un geste en réduisant leurs marges», rapporte Midi Libre. "Si ça continue de monter, ça montre que la marge n'est pas chez nous. C'est l'État qui a les leviers avec le poids des taxes", a lâché Michel-Édouard Leclerc.

Celui-ci est même soutenu par la concurrence, tel  Dominique Schelcher, président de Système U, qui dénonçait déjà la semaine passée cette situation, selon le site d'informations lavenir.net. «Pour 1 L de gazole à 1,54€, notre marge est à 0,02€, soit quasiment à prix coûtant. On voit bien que le sujet n’est pas la marge des distributeurs», avait-il précisé sur Twitter.

Hors grandes enseignes, pour trouver du carburant à prix coûtant, il faudra faire preuve de débrouille, via des sites  internet par exemple, dont un du gouvernement. Car pour l'instant, le prix des carburants est appelé à rester haut...

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?