Hospitalisations et décès à l'hôpital : les vaccinés sont devenus majoritaires

  • Une majorité de vaccinés parmi les personnes hospitalisées pour cause de Covid.
    Une majorité de vaccinés parmi les personnes hospitalisées pour cause de Covid. Archives CP
Publié le , mis à jour

Si c'était effectivement la situation depuis juin et lors du début de la 5e vague en octobre, ce pourcentage est devenu erroné depuis environ la deuxième quinzaine de novembre.
 

Le mardi 30 novembre, sur la chaîne Public Sénat, l'infectiologue Karine Lacombe affirmait encore que "80% des personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19 ne sont pas vaccinées", un pourcentage souvent repris par les médias depuis une campagne de communication du gouvernement durant l'été qui  présentait déjà ce pourcentage. Début juin, lorsque la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) a commencé à faire le décompte, les non-vaccinés représentaient jusqu'à 85 % des hospitalisations, 84 % des admissions en réanimation

La chose n'est plus vraie du tout  aujourd'hui, d'après une information de Libération : depuis la deuxième quinzaine de novembre, en terme d'hospitalisations et de décès, la courbe s'est inversée, et s'est équilibrée en services de réanimations, détaille le quotidien national. 

A ce jour, 57 % des hospitalisations concernent des vaccinés, contre 43 % de non vaccinés. En réanimation, c'est du 50-50. Quant aux décès hospitaliers, 54 % sont des vaccinés contre 46 % de non vaccinés. Ce qui signifie par exemple qu sur les 114 derniers décès enregistrés en 24 heures ce vendredi, plus d'une soixantaine sont des personnes vaccinées.

Si cette inversion des courbes était attendue, compte tenu de l'augmentation du nombre de personnes vaccinées durant ces six derniers mois, quid des personnes vaccinées hospitalisées ?

Majoritairement, hors les cas de comorbidités chez les vaccinés, ce sont les plus anciennement vaccinés qui sont les plus nombreux. Mais paradoxalement et en valeur absolue, relève Libération, les "néo-vaccinés" (entre 3 et 6 mois) sont encore plus nombreux, toujours en valeur absolue, que les vaccinés de plus de six mois.

C'est d'ailleurs sur cette "valeur absolue" que se joue l'ambigüité, car si l'on sépare population vaccinée et population non vaccinée, il y a 7 fois plus de risques d'hospitalisation pour un non-vacciné que pour un vacciné. Interrogée par Libération, Karine Lacombe a indiqué faire référence à cette "différenciation" entre vaccinés et non-vaccinés. Mais dans les chiffres réels, c'est bien une majorité de 57 % de vaccinés qui sont à ce jour hospitalisés pour cause de Covid.

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (14)
contrecourant Il y a 13 jours Le 03/01/2022 à 11:05

Ce qu'il y a de bien avec les chiffres, on leurs fait dire tous et son contraire ,le fait est que ,si tu es vacciné, même si on t'a dit :"fait le et tu ne sera ,ni contagieux ni malade:" et bien c'est faux et tu finis par chopper le virus le transmettre à même le transmettre à mémé et pour couronner le tout,tu finis aux urgences CQFD ? .Allez courage ,je plaisante tout ceci est faux bien évidemment le vaccin est au top ,en n 'avant pour la 4 .5.6.7.8.9 injection ça ruisselle grave dans les poches de certains dont je fait parti,dommage qu'avec le jupiter on n'en reprennent pas pour 5 ans de plus ,avec la bourse et ce vaccin, je n'ai jamais gagné autant gagner de tune en si peu de temps ,peut-être même pour booster le jupiter je participerais au financièrement à sa réélection ,(pour déduire des impôts (^-^))s'il oblige les gens à la vaccination bien entendu ,il en va de la bonne santé de mon compte bourse vous comprenez les gens ,le malheur des uns fait le bonheur des autres c'est la vie (^_^)

Sopho_it Il y a 23 jours Le 24/12/2021 à 19:27

Ce n’est pas comme ça que l’on fait les calculs… dite à votre journaliste qu’il induit tout le monde en erreur… si vous avez 1.000 personnes vaccinées et 100 non vaccinées et qu’à l’hopital 10 personnes sont hospitalisées 5 vaccinées et 5 non vaccinées cela fait bien 50/50 MAIS 5 pour 1000 vaccinés (donc 0,5%) contre 5 pour 100 non vaccinés (5%) ce n’est absolument pas le même rapport !!! le nombre de personnes non vaccinées est 10x supérieur aux personnes vaccinées !!! Apprenez à faire des maths avant d’induire tout le monde en erreur…

Mefh62 Il y a 8 jours Le 08/01/2022 à 16:09

Bonjour,

Il est effectivement facile de faire dire ce qu'on veut aux chiffres, et, peut-être malgré vous, j’ai l’impression que vous tombez dans ce même travers.

En effet, si votre démonstration est intéressante et semble juste, votre conclusion est en revanche trompeuse.

Votre démonstration tend à montrer que le "pourcentage" de "non vaccinés" qui finissent à l'hôpital est 10x supérieur au pourcentage de "vaccinés".
Or vous dites que c'est le "nombre" qui est 10 fois supérieur. Ce qui est donc faux.
Il faut bien parler de pourcentage et c'est bien pour cela que, quand on étudie les nombres plutôt que les pourcentages, on observe un phénomène étrange mais logique : le nombre d'hospitalisations de personnes vaccinées équivaut au nombre de personnes non vaccinées.
Ceci dit, je n’ai pas tous les chiffres, mais j’ai cru comprendre que, quand on s’intéresse aux entrées en réanimation plutôt qu’à l’hôpital en général, l’équilibre est quelque peu rompu.

Mais pour revenir à votre démonstration, au final, ce n'est pas un pourcentage qui va encombrer les services de réanimation, mais bien un nombre.
De ce fait, et même si, comme vous le faites remarquer à juste titre, l'article manipule maladroitement les chiffres qu’il produit, il me semble quand même plus juste d’étudier le nombre d’entrées plutôt que les pourcentages au sein d’une population.
Ainsi, s’il s’avère que ce nombre est effectivement toujours trop élevé, il sera peut-être bon de s’intéresser à la population des "non vaccinés".
Mais, dans le cas contraire, il ne faudrait pas qu’on en fasse une vendetta inutile des "vaccinés" contre les "non vaccinés" ?

A ce jour, je n’ai pas suivi les dernières évolutions, mais le gouvernement semble indiquer que les hôpitaux s’approchent de la saturation (sans toutefois l’atteindre).
Et, au passage… Oublions, dans le cadre de notre discussion, le récent écart de langage de notre président (même si, cumulé à d’autres sorties discutables, il pèsera dans mon vote à venir).

Pour ma part, je suis vacciné et je ne me sens pas mis en danger par les "non vaccinés" qui m’entourent. J’aurais même tendance à penser, au vu des études médicales que j’ai pu consultées, que c’est plutôt moi qui représente un danger pour eux.

Une seconde question me semble digne d’intérêt : la vaccination massive ne devient-elle pas un moyen facile d'éviter de répondre politiquement aux dysfonctionnements de notre système hospitalier, qui, au cours de la crise, a peut-être un peu trop vite et trop souvent atteint ses limites ?

Bref, rien n’est simple par les temps qui courent et j’espère que 2022 verra enfin la crise se résorber afin que nous puissions enfin aborder des sujets un peu plus légers.
Bonne année à vous.

Mandajors Il y a 1 mois Le 05/12/2021 à 23:06

Sauf que cela nous a été vendu pour que qui est vacciné n'aura pas de forme grave et n'ira pas à l'hôpital....
Alors que ce passe t'il ? C'est pas un vaccin ce truc?
Vivement la 4 ou même la cinquième dose😁
Quand il auront fini de faire des expériences sur nous ils sortiront peut être un vrai vaccin

Alors moi j'attends

Altair12 Il y a 1 mois Le 06/12/2021 à 08:33

Vous n'aurez peut être pas longtemps à attendre votre séjour en Réa ou pire !
Ce qui me frappe c'est l'aveuglement de beaucoup et l'obscurantisme de certains !
Comment peut-on encore nier les effets positifs de la vaccination ? ? ?

lesneonimportequoi Il y a 20 jours Le 27/12/2021 à 12:54

L'obscurantisme c'est refuser le débat, la contradiction scientifique pour imposer une religion dont la parole a ses fanatiques.
En temps raisonnable, jamais certains produits n'auraient reçus l'autorisation de mise sur le marché. Rapport bénéfice/ risque trop mauvais.
On le saura en 2076 lorsque les infos deviendront publiques.

Désormais nous avons une religion dont la parole est portée par des fanatiques. Regardez les chiffres à l'international (comme l'Afrique et ses traitements) et faites preuve d'esprit critique, même si cela devient illégal