En images. Cyril Lignac fait son entrée au musée Grévin !

  • Cyril Lignac a fait son entrée au musée Grévin.
    Cyril Lignac a fait son entrée au musée Grévin. - Virginie Ribaut.
  • Stéphane Bern a intronisé Cyril Lignac au musée Grévin. Stéphane Bern a intronisé Cyril Lignac au musée Grévin.
    Stéphane Bern a intronisé Cyril Lignac au musée Grévin. - Virginie Ribaut
  • Le chef a présenté sa pâtisserie signature, un Equinoxe. Le chef a présenté sa pâtisserie signature, un Equinoxe.
    Le chef a présenté sa pâtisserie signature, un Equinoxe. - Virginie RIbaut.
Publié le

Intronisé par le président de l'académie Grévin, Stéphane Bern, Cyril Lignac, le chef préféré des Français, a rejoint ses confrères Pierre Hermé, Anne-Sophie Pic, Alain Ducasse et Paul Bocuse.
 

Depuis ses débuts, son histoire est celle d’une passion, née en Aveyron et cultivée de ses CAP de pâtissier-glacier-chocolatier et cuisinier au sein du lycée hôtelier de Villefranche-de-Rouergue, jusqu’au soin apporté à l’élaboration de chaque nouveau projet.
En 2005, repéré par une productrice de télévision, il se lance dans l’aventure "Oui, Chef !" jusqu’à l’ouverture de son premier restaurant, Le Quinzième. Celui-ci sera récompensé 7 ans plus tard d’une étoile au Guide Michelin et fermera ses portes après 15ans d’exercice pour faire place à une nouvelle aventure. Ce programme sera le premier des nombreux succès médiatiques tels "Le Meilleur Pâtissier"ou "Tous en cuisine", faisant de lui le chef préféré des Français.

Un succès parisien

En 2008, Cyril Lignac révèle ses talents de restaurateur-entrepreneur. Il reprend Le Chardenoux, une institution du Paris 11e, puis s’installe en plein cœur de Saint-
Germain-des-Prés avec Aux Prés, reprise d’un célèbre bistrot parisien, Le Bar des Prés, aux façons d’ici et d’Asie, et le restaurant couture Dragon. 2021 voit l’ouverture de son premier restaurant à l’international avec le Bar des Prés Mayfair, situé au cœur de Londres, du restaurant Ischia, en lieu et place de l’étoilé Quinzième, et du Café Lignac, reprise du célèbre Café Constant dans le 7e arrondissement très gourmand.
Parallèlement, il installe dans le paysage parisien des points de passage incontournables pour les becs sucrés de la capitale. Il ouvre La Pâtisserie avec le Chef Pâtisser Benoît Couvrand, proposant des gâteaux et des entremets de saison, des classiques toujours plus modernes, des pains d’exception... Puis le tandem complice met son expertise au service du chocolat en créant La Chocolaterie, imaginant notamment les fameux oursons guimauve, tellement désirables.

Son entrée au musée Grévin vient ainsi couronner un parcours jalonné de succès.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?