Le centre de vaccination de Saint-Affrique a accueilli 10 000 personnes en un an

  • Le centre saint-affricain a attiré au-delà de la ville.
    Le centre saint-affricain a attiré au-delà de la ville.
Publié le

Ouvert en janvier 2021 à l’hôpital de Saint-Affrique, il a permis de vacciner plus de 10 000 personnes.

Avec ou sans rendez-vous, avec Pfizer ou avec Moderna, depuis le 27 janvier 2021, le centre de vaccination de Saint-Affrique tourne à plein régime. Les chiffres sont impressionnants, en douze mois, il y a eu près de 33 000 injections réalisées par l’équipe médicale mise en place par l’hôpital de Saint-Affrique. Martine Salomon, responsable administrative du centre, a géré l’organisation des 108 personnes qui se sont relayées pour faire tourner le centre pendant toute l’année, parmi lesquelles pas moins de 50 infirmières et 20 médecins. "Ça fait un an qu’on est épuisés", confie la responsable qui a cumulé cette fonction avec celles qu’elle occupait déjà de responsable du bureau des entrées et de l’accueil et de coordinatrice des secrétaires médicales. " On a vacciné des samedis, on a ouvert certains soirs", détaille Martine Salomon. Le résultat est là, plus de 10 000 personnes sont passées par le centre de vaccination de Saint-Affrique. "Des gens de l’extérieur sont venus se faire vacciner ici", ajoute le docteur Olivier Fontayne. Tout a été mis en place pour que chacun ait accès au vaccin. "On est allés vers les gens, on a contacté les mairies pour qu’elles fassent des listes et qu’elles puissent inscrire les personnes âgées isolées", explique Martine Salomon.

Baisse des rendez-vous

Le centre a connu des semaines très intenses pendant les mois d’avril et mai 2021, puis en juillet et août quand a été instauré le pass sanitaire et enfin en décembre avec l’arrivée de la troisième dose. "J’ai fait trois fois mes adieux en pensant qu’on allait fermer le centre puis avec le pass et maintenant la troisième dose, il est resté ouvert. On doit toujours se réorganiser", détaille la responsable. Le docteur Fontayne salue la gestion de Martine Salomon : "Elle a su s’adapter, elle est très souple, il n’y a eu aucun problème". Depuis le milieu du mois de janvier, les rendez-vous sont moins nombreux. En février, le nombre de jours d’ouverture va être réduit et qui sait, le centre fermera peut-être ses portes, pour de bon cette fois.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

318 €

Saint Affrique, proximité centre, à louer, studio en rez-de-chaussée, compr[...]

321 €

Saint Affrique, secteur Collège Foch, appartement de type 1 bis en rez de c[...]

291 €

Saint Affrique, centre-ville, location studio équipé en 2e étage, 22m² habi[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?