Le Chœur de Figeac a ravi les mélomanes réunis en l’église abbatiale

  • L’ensemble vocal "Le Chœur de Figeac" associé à l’orchestre de musique de chambre "Camerata" reprennent  leurs activités, après deux années d’activité réduite en raison de la pandémie.
    L’ensemble vocal "Le Chœur de Figeac" associé à l’orchestre de musique de chambre "Camerata" reprennent leurs activités, après deux années d’activité réduite en raison de la pandémie.
Publié le

Dimanche 22 mai, l’ensemble vocal "Le Chœur de Figeac" accompagné du groupe musical "Camerata" ont littéralement enchanté l’abbatiale Sainte-Foy.

Face à une nef comble, les 40 chanteurs et les 9 musiciens dirigés par leur chef Peter Nowfèl ont véritablement créé l’évènement, tant par la qualité de leur prestation musicale que par la richesse de la programmation.

En guise de chant d’attaque, ce fut le célèbre "Cantique" de Jean Racine création de Gabriel Fauré de 1865, réminiscence des solennelles incantations divines du plus profond Moyen-Age. Les mélomanes avertis mais aussi les pèlerins de passage y trouvèrent leur compte si l’on en juge par les applaudissements appuyés de l’assistance. Vint ensuite, toujours du Maître Gabriel Fauré à qui cette première partie était heureusement consacrée, la très célèbre "Messe de Requiem", présentée au public nombreux dans l’intégralité de ses sept parties. Un morceau de prédilection et de bravoure pour les 40 exécutants du Chœur et leurs musiciens, portés par les brillants solistes Patrick Laroche (Baryton-basse pour Libera Me) et Brigitte Durand (Soprano pour Pie Jesu). Là encore les applaudissements furent longs et nourris. De la seconde partie du concert, éclectique, on retiendra particulièrement de Francis-Poulenc le voisin aveyronnais, le très profond "Salve Regina", quête spirituelle venue jusqu’à nous depuis les plus sombres heures de l’Occupation… Le célèbre "Kyrie Eleison", extrait à 4 voix de la Messe solennelle de Louis Vierne (1901), fut aussi chanté et joué, et l’on peut penser que l’appel de ses trompettes ravit les nobles et vielles pierres de l’Abbatiale. Le Chœur rendit aussi un bel hommage à l’Ukraine en interprétant a capella le célèbre "Tiébié Païom" de Dmitri Bortnianski, pièce maîtresse du chant liturgique slave.

La saison 2021-2022 se conclura le samedi 18 juin à 18 h 30 par un concert à l’église de Faycelles. Des choristes supplémentaires seront les bienvenus pour la saison à venir.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Conques-En-Rouergue

210000 €

Située dans le très beau village médiéval de Conques, grande maison en pier[...]

380000 €

Ensemble immobilier aux portes du magnifique village de Conques. La partie [...]

55000 €

Situé au coeur d'un des plus beaux villages de France, sur le chemin de Sai[...]

Toutes les annonces immobilières de Conques-En-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?