La troupe du Chariot de Rodez, sept décennies sur le devant de la scène aveyronnaise

Abonnés
  • Anne-Marie Bonnet, comédienne et trésorière de la compagnie, au côté du président Jacques Brière. Ci-contre, des images de la pièce La Grosse bague, en 1992, (en haut) et de l’Atelier en 2018.
    Anne-Marie Bonnet, comédienne et trésorière de la compagnie, au côté du président Jacques Brière. Ci-contre, des images de la pièce La Grosse bague, en 1992, (en haut) et de l’Atelier en 2018. Photo José A. Torrès
Publié le

Née en 1952, la compagnie théâtrale fête ses 70 ans ce samedi 18 juin. L’occasion de réunir une centaine de comédiens, en hommage également aux fondateurs Paul Astruc et Roger Rey.

La longue histoire de la compagnie de théâtre du Chariot, qui fête ce samedi ses 70 ans d’existence, est d’abord celle d’une amitié, entre Roger Rey et Paul Astruc, le fondateur.

En 1952, de retour de Paris où il évoluait dans un milieu littéraire, Paul Astruc souhaite ardemment poursuivre sur cette voie qu’il a faite sienne, celle du théâtre. Alors qu’il fait du porte à porte dans les rues de Rodez pour recruter des comédiens, il tombe sur Roger Rey. Séduits par l’enthousiasme de Paul Astruc, ils ne se quitteront jamais. " Paul créait et imaginait les pièces, Roger organisait, se souvient l’actuel président de la compagnie, Jacques Brière. Ils étaient complémentaires et cela fonctionnait bien."

Ainsi, les Comédiens au Chariot donnent leur premier spectacle, en juillet 1952, dans la cave d’une maison. Dès lors, la petite troupe ne cesse de tourner dans les villages alentour, d’aller à la rencontre d’un public de plus en plus nombreux. En 70 ans, près de 80 pièces auront été jouées. En 2012, à l’occasion des 60 ans de la compagnie, la Fédération nationale des compagnies amateurs a remis une médaille à la troupe.

Depuis, le Chariot a également essaimé avec de nombreux comédiens qui ont monté leur propre compagnie : Olivier Royer, Fabien Austruy, Laurent Cornic, Bernard Cauhapé, etc. Actuellement, une vingtaine de comédiens, scindée en deux groupes qui préparent une pièce de théâtre en alternance pendant que la seconde joue un spectacle, se réunit régulièrement dans la salle Paul-Astruc.

Et la date 18 juin, choisie pour réunir une centaine de comédiens actuels et anciens du Chariot, n’a pas été choisie au hasard. Roger Rey, grand résistant et membre de l’association Rhin et Danube, aujourd’hui centenaire, assume ce clin d’œil. "Paul Astruc et Roger nous ont transmis beaucoup de choses, ils ont été d’une aide précieuse, se souvient Jacques Brière. Aujourd’hui, la compagnie vit bien. Nous animons bénévolement deux écoles de théâtre et notre objectif est d’en ouvrir une troisième destinée à recevoir les plus jeunes enfants."

Anne-Marie Bonnet, trésorière de la compagnie et comédienne, se plaît à rappeler que " tout le monde est très impliqué dans la vie du Chariot, même si nous restons une troupe d’amateurs. Par exemple, nous avons racheté les anciens fauteuils du cinéma Family et l’ancienne régie de l’Amphithéâtre pour notre salle de spectacle ". Les comédiens de la compagnie n’ont pas oublié les enseignements de Paul Astruc et de Roger Rey : " Nous avons toujours le souci de la qualité et surtout celui d’un spectacle abouti et d’un décor soigné. " Alors, sur les planches ce 18 juin, chaque comédien aura en mémoire la longue histoire de cette troupe de théâtre, le regard tourné vers l’avenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

490 €

Au coeur du centre ville de Rodez, venez découvrir cet appartement T2 Bis r[...]

280000 €

Rare sur Rodez ! Nous proposons une maison entièrement rénovée qui vous per[...]

375 €

T2 au 1er : Un sas d' entrée, un salon/séjour, un coin cuisine équipée (meu[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?