Retraite : ce qu'il faut vérifier sur son relevé de carrière avant de faire sa demande de départ

  • Pour obtenir la retraite qui est due sans rien oublier, il faut prendre le temps de mener quelques vérifications.
    Pour obtenir la retraite qui est due sans rien oublier, il faut prendre le temps de mener quelques vérifications. Repro CPA
Publié le

Le contenu de la réforme reste assez flou mais le report de l’âge de départ à 64 ou 65 ans semble acté pour le président de la République, Emmanuel Macron. Alors que le gouvernement table sur sa mise en application l’été prochain, voici les différents points à vérifier (pour ne pas avoir de mauvaises surprises) si vous êtes tout proche d'un départ à la retraite.





 

Encore appelé Relevé de situation individuel, le relevé de carrière retrace l’ensemble des périodes d’activité avec leurs dates, le nom des employeurs et les revenus d’activité soumis à cotisation retraite.

Périodes incomplètes ou non renseignées

Si le relevé de carrière est "muet" sur une période (ex : il passe de l’année 1983 à l’année 1988), faire des recherches et s'interroger : statut d'étudiant à cette période, service militaire, travail à l’étranger, chômage... ? dans le cas d'un travail une année entière, il fait vérifier que l'on est bien en possession de quatre trimestres. À moins que l'on ait eu qu’un temps partiel inférieur au montant minimum pour valider ses quatre trimestres.

Le casse-tête des employeurs multiples 

Dans le cas d'employeurs multiples, il est possible de faire des vérifications sur quelques périodes pour vérifier que l'on trouve bien les mêmes ordres de grandeur.

Les périodes de chômage comptent

Certaines périodes indiquent "chômage". Il est normal qu’aucun montant ne soit porté au regard de ces intitulés puisque les allocations perçues n’entrent pas dans le calcul du salaire annuel moyen qui sert de base au calcul de votre retraite. Cependant, il faut vérifier que des points Agirc-Arrco sont attribués. Ils sont équivalents à ceux de la période travaillée avant. De même, il fait signaler les périodes de chômage non indemnisé qui peuvent être prises en compte par l’Assurance Retraite sous conditions. 

Ne pas oublier les petits jobs

Attention, il peut exister des oublis sur le relevé de carrière. Or, il suffit parfois d’un job d’été pour obtenir le trimestre qu’il manque pour avoir le taux plein.

Vérifier les informations des différentes caisses

Le relevé de carrière est composé d’un récapitulatif des droits dans les différents régimes et de feuillets pour chaque régime. Il est recommandé d'étudier ces derniers les uns au regard des autres. À noter : il est possible que l'on ait un faible nombre de points, mais pas de trimestres, le montant perçu cette année-là étant inférieur au montant nécessaire pour valider un trimestre.

Enfants, période de service militaire 

Le relevé de carrière doit afficher les périodes de maladie, maternité, accident du travail. Si salariée à cette période, la personne a continué à percevoir des salaires, qui ont généré des trimestres et des points. À noter que les femmes (et dans une certaine mesure les hommes depuis 2010), ont droit en plus à des trimestres pour enfants. Les périodes de service militaire doivent aussi apparaître. Elles donnent droit à un trimestre pour 90 jours d’incorporation avec un maximum de 4. Dans le cas contraire, il faut fournir un état signalétique et des services.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?