Impôt sur le revenu : avec la revalorisation des barèmes, combien allez-vous payer en 2023 ?

  • L’entrée dans l’impôt se fera donc à partir de 10 777 € de revenus annuels, au lieu de 10 225 €.
    L’entrée dans l’impôt se fera donc à partir de 10 777 € de revenus annuels, au lieu de 10 225 €. Illustration - Pixabay
Publié le , mis à jour

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a levé le voile sur la revalorisation des tranches d’imposition sur les revenus en 2023. Voici les nouveaux barèmes qui s’appliqueront l’an prochain indexé en fonction de la hausse des prix à la consommation.

Le barème de l’impôt 2023 sur les revenus 2022 sera une nouvelle fois indexé sur l’inflation. L’objectif : que les contribuables dont les revenus auront augmenté grâce à une hausse de salaire ne basculent pas dans la tranche supplémentaire et que ceux dont les revenus seront restés identiques, malgré l’inflation, puissent bénéficier d’une baisse de leur impôt.

Cela signifie donc que la nouvelle revalorisation ne sera pas indexée sur "le barème de l’IR sur les salaires mais sur le niveau d’inflation hors tabac, soit 5,4 %”, a indiqué le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, lundi 26 septembre, lors de la présentation du projet de loi sur les finances.

.@BrunoLeMaire confirme que le barème de l'impôt sur le revenu sera indexé sur l'inflation, "au moment du projet de loi de finances". #DirectAN pic.twitter.com/aOUWR69VRf

— LCP (@LCP) July 22, 2022

Selon le simulateur de Bercy, par exemple, l’impôt à payer pour un même revenu de 18 225 € en 2021 et en 2022 passera ainsi de 880 à 823 €, soit une baisse de 7%.

Les nouveaux barèmes

Ainsi, en 2023 pour les impôts sur les revenus 2022 le barème sera le suivant :  

  • Jusqu’à 10 777 € = 0 %
  • De 10 777 € à 27 478 € = 11 %
  • De 27 478 € à 78 570 € = 30 %
  • De 78 570 € à 168 994 € = 41 %
  • Au-delà de 168 994 € = 45 %. 

Pour rappel, en 2022 sur les revenus de 2021, le seuil d’entrée pour être imposable était fixé à 10 225 €. C’est donc une hausse de 552 €, sur une année, pour être imposable. Aussi, si vos revenus n’ont pas augmenté, vous paierez moins d’impôts. 

Exemples

Concrètement, comme l'explique TF1 consommation, "quel que soit votre revenu, s'il n'a pas augmenté de plus de 5 % d'une année sur l'autre, votre impôt n'augmentera pas. C'est un petit coup de pouce fiscal pour compenser l'inflation qui vous a fait dépenser plus cette année. La hausse des prix étant, elle aussi, estimée à 5 % en 2022, c'est ce taux qui est retenu pour l'instant, pour en amortir les effets sur le pouvoir d'achat".

Par exemple, un salarié touchant 1 332 € par mois ne paiera en 2023 aucun impôt alors qu'il aurait dû payer 129 €. Un salarié gagnant 2 500 € aurait dû payer 2 922 € d’impôts, avec le nouveau barème il gagnera 328 € sur l'année.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

266 €

Une entrée avec placard, un séjour avec coin cuisine (frigo, plaques, hotte[...]

492 €

Une entrée avec placard penderie, séjour avec balcon, cuisine équipée avec [...]

260 €

A proximité de l'IUT et du Lycée Monteil, agréable studio équipé d'un canap[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?