Sud-Aveyron : même après sa mort, Henri Salvayre plonge dans les eaux souterraines de la Sorgues

  • Henri Salvayre est né à Saint-Affrique et s’est lancé dans la spéléologie en 1948.
    Henri Salvayre est né à Saint-Affrique et s’est lancé dans la spéléologie en 1948. Reproduction Centre Presse - Olivier GOT
Publié le

Quelques semaines avant de disparaître, Henri Salvayre a terminé un livre très spécial, plus personnel, concluant son parcours au service de ses passions, la géologie et l’hydrogéologie.
 

Henri Salvayre raconte la Sorgues et l’histoire, qui est en grande partie la sienne, de l’exploration des eaux souterraines du Larzac. Il emmène les lecteurs de gouffres en siphons, de grottes en étendues d’eau, à la découverte de monuments naturels et de forêts de stalactites. On frémit à ses côtés, saisi par le courage et le sang-froid nécessaires pour conduire ces explorations, qui ne sont pas seulement une fascinante aventure mais bien une œuvre d’intérêt public. C’est grâce aux spéléologues que l’on connaît en effet le destin des eaux souterraines et que l’on peut mieux les capter au service des hommes tout en préservant la ressource. Ce livre conclut son action inlassable pour la protection des eaux souterraines. Il y a apporté un point final avant de disparaître.

« La Sorgues du Larzac, mémoire des hommes - mémoire des eaux », aux éditions Toute latitude, Terres d’excellence (144 p., 19 €).
 
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?