Aveyron : une cagnotte en ligne pour la famille de Dylan, mort à 24 ans dans un accident de la route

  • Dylan Dibetta pratiquait le street workout à Millau. Dylan Dibetta pratiquait le street workout à Millau.
    Dylan Dibetta pratiquait le street workout à Millau. Repro Centre Presse - DR
Publié le

Après avoir été transporté en "urgence absolue" vers l'hôpital de Montpellier le 3 décembre dernier après un accident à Vézins-de-Lévezou, Dylan Dibetta, 24 ans, a succombé à ses blessures ce mardi 6 décembre. Ses proches veulent rassembler de l'argent pour ses obsèques.

Il n'était pas à Millau depuis longtemps et a vite adopté le territoire. Dylan Dibetta, ce jeune homme de 24 ans, passionné de sport, en avait fait une raison d'être. Il est décédé ce mardi, à la suite d'un accident de la route à Vézins-de-Lévézou. Ses proches lancent une cagnotte en ligne pour aider au financement de ses obsèques. "Ils ont besoin de soutien et aussi d'un petit coup de pouce pour payer ces obsèques", écrivent ses amis à l'origine de la cagnotte en ligne.

Sur les réseaux sociaux, il s'est fait connaître, d'abord, par les nombreuses vidéos qu'il publiait régulièrement sur les différentes plateformes. Tractions, pompes, équilibre... Il a pratiqué sa passion, le street workout, dans les endroits emblématiques de la ville. "Il était très engagé dans le sport, il travaillait avec des enfants et des ados", témoigne Louise Camomille, une de ses amies. Il avait notamment lancé un groupe pour les passionnés, Millau Street workout, qui rassemblait plus de 200 pratiquants de la discipline dans la Cité du gant et aux alentours.

Champion de France de powerfitness

Il était arrivé à Millau au mois de mai dernier pour suivre un Bpjeps, une formation professionnelle dans le sport. "Il était très investi", reprend son amie. Avant de venir à Millau, le Nîmois d'origine s'est illustré dans le powerfitness, une discipline proche de l'haltérophilie dans laquelle il a eu plusieurs titres nationaux et battu un record du monde

L'enquête est toujours en cours

Concernant les circonstances de l'accident, elles ne sont pas précisément connues. "L'enquête est toujours en cours", indique le parquet de l'Aveyron. 

Maxime Cohen
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?