Rodez : les artisans chocolatiers débordent d'imagination pour Pâques

Abonnés
  • Pâques est une fête importante pour les petits et grands, mais également pour les artisans chocolatiers.
    Pâques est une fête importante pour les petits et grands, mais également pour les artisans chocolatiers. - Alexia Ott
Publié le
Alexia Ott

Pâques et chocolat sont désormais presque des synonymes. Centre Presse Aveyron a recueilli le ressenti des artisans chocolatiers ruthénois une semaine seulement avec le lundi de Pâques.

Pâques, fête célébrée par les petits et grands, n'est plus qu'à quelques jours. Ce lundi 4 avril marque le début de la semaine la plus importante en matière de vente de chocolat. Après Noel, Pâques est la plus importante source de revenus pour les chocolatiers. Les deux semaines qui précèdent sa célébration sont donc primordiales.

Les artisans chocolatiers ruthénois font preuve de créativité

Chaque chocolaterie ruthénoise a sa spécialité. Des œufs garnis personnalisables gratuitement chez Jeff de Bruges, une nouveauté nommée poule rock and roll chez Stéphane Alary, des créations en boutique en série limitée qui viennent s'ajouter aux produits classiques chez la chocolaterie-patisserie AICI, des montages réalisés à la main et des pièces vitrines qui mettent en avant un savoir-faire et la créativité signée Yves Thuries, une poule déjantée pour un Pâques fun et gourmand chez Agnès et Pierre...

"On peut faire toute sorte de chose avec du chocolat"

Lapin, canard, poussin, abeille, grenouille, vache... Myriam Lecerf, gérante d’Yves Thuries, donne de la vie au chocolat. "On peut faire toute sorte de chose avec du chocolat". Elle remarque néanmoins que, cette année, les clients s'attachent davantage aux traditionnels œufs et poules de Pâques. Une tendance que Bastien Orlhac, directeur général de la chocolaterie-patisserie AICI, confirme. "C'est ce qui fonctionne."

La force d'Yves Thuries, c'est ses montages réalisés à la main et ses pièces vitrines.
La force d'Yves Thuries, c'est ses montages réalisés à la main et ses pièces vitrines.

Chez Stéphane Alary, artisan chocolatier depuis trois générations, cela va de la petite poule à 4 euros à un œuf en chocolat garni d'œufs pralinés de plus de deux kilos à 185 euros. Un large panel qui résulte de son envie "d'être le plus prêt possible de ce que souhaitent les clients."

Pâques garde son importance malgré le contexte économique

"C'est une fête familiale qui résiste bien au contexte actuel" confie Bastien Orlhac. Stéphane Alary est optimiste. "J'ai l'impression que ça va faire comme le confinement où les gens vont se faire plaisir ; 2020 a été une des plus belles années." 

Chez Jeff de Bruges, il est possible d'inscrire un prénom sur un œuf en chocolat. Idéal pour offrir à ses proches !
Chez Jeff de Bruges, il est possible d'inscrire un prénom sur un œuf en chocolat. Idéal pour offrir à ses proches !

Bertrand Batut, propriétaire de Jeff de Bruges Rodez qui y célèbre son 4e Pâques après avoir travaillé 35 ans dans la restauration, remarque une certaine réticence chez les clients. Cependant, il reste persuadé que "les Aveyronnais sont attachés à cette fête". 

Myriam Lecerf constate que ce sont avant tout les grosses pièces qui partent. "Quand les gens veulent quelque chose qui sort de l'ordinaire, ils y mettent le prix."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?