Espalion. La trufficulture star d’une belle soirée spectacle

  • Beaucoup de monde pour cette soirée spéciale.
    Beaucoup de monde pour cette soirée spéciale.
Publié le
CORRESPONDANT

Une soirée a eu lieu au centre Francis-Poulenc, réunissant plus de 300 personnes, autour de la truffe et du spectacle.

L’Association Aveyronnaise de Trufficulture (AAT), en collaboration avec Les Vignerons d’Olt, a combiné un spectacle et une dégustation. Arnaud Cueysse, coprésident de l’AAT, explique que l’objectif de l’association est de rendre la truffe plus accessible en revitalisant des terres oubliées, notamment en réhabilitant les terrasses de vignes inutilisées qui sont propices à la truffe grâce à leurs sols calcaires.

Pour atteindre cet objectif, l’AAT envisage d’organiser des journées de formation ouvertes à tous, grâce aux subventions européennes qui permettent de les rendre gratuites. Ces formations aborderont divers aspects de la trufficulture, offrant aux agriculteurs une opportunité de diversification.

Arnaud souligne que la truffe a un cycle de croissance complexe, impliquant des étapes telles que la reproduction, la naissance des truffettes, la croissance en été, et la maturation en automne, pour finalement être récoltée en hiver. Nicole Castanier, secrétaire de l’AAT, mentionne la publication d’un journal par l’association.

Il y a 20 ans, les connaissances sur le mycélium étaient limitées, avec des croyances anciennes attribuant la présence de truffes à des esprits et à un phénomène de "brûlé" au sol, en raison du pouvoir herbicide de la truffe. Aujourd’hui, nous comprenons l’importance de la mycorhization des arbres pour favoriser la croissance des truffes. Les arbres vendus par l’association sont d’ailleurs préalablement mycorhizés. Il faut généralement attendre six ans après la plantation d’un arbre pour récolter des truffes. L’objectif principal est d’optimiser la production de truffes plutôt que de promettre un rendement absolu.

En pépinière, la méthode consiste à mélanger de la truffe broyée dans le terreau de culture des arbres, puis à vérifier au microscope si le mycélium du champignon truffier s’est développé sur les racines. La mycorhization établit une relation symbiotique entre l’arbre et le champignon, où l’arbre fournit des nutriments au champignon en échange de l’eau et des minéraux que le champignon peut extraire du sol. Les arbres capables de produire la truffe incluent le chêne blanc ou vert, le pin noir, le tilleul, le charme, et d’autres espèces.

"Des mots dans mes truffes et mon vin"

En début de spectacle, Valentin, le fils de Bernard Sorbier, a interprété trois chansons de son prochain album prévu pour début 2024. En suivant, Bernard Sorbier a présenté un spectacle original, à mi-chemin entre le théâtre et la chanson, mettant en scène "le poète paysan". À travers ses textes et chansons sur la truffe et le vin, il a offert un one-man-show parfaitement rodé. Inspiré du terroir, son spectacle a combiné poésie et galéjade, créant un lien entre le monde des trufficulteurs et celui des vignerons. Dans ce spectacle atypique, il a entrelacé des chansons courtes et des textes théâtralisés, tous inspirés par le terroir, évoquant la terre, la vigne, le vin, l’amour et la vie.

L’histoire se déroulait autour d’un jeune paysan timide, d’une fille inaccessible, d’un vieillard gardien de la mémoire de la terre, et des espoirs que les chênes donneraient peut-être des truffes. Le vin et la truffe sont devenus les éléments clés pour entraîner le public dans un univers entre rires et dérision, offrant un regard teinté d’humour et de décalage.

La soirée s’est conclue par une dégustation de toasts beurrés à la truffe, accompagnés d’un verre de vin d’Estaing.

Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

66350 €

Maison de ville située dans le centre d'Espalion. Au RDC : une cave avec un[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?