Ionel Badiu: "Prendre du plaisir"

  • Malgré la défaite à Tulles, le pilier roumain du SRA croit toujours dans les chances de qualification pour les phases finales.
    Malgré la défaite à Tulles, le pilier roumain du SRA croit toujours dans les chances de qualification pour les phases finales. Jean-Louis Bories
Publié le

15e journée. Malgré la défaite concédée dimanche sur la pelouse de Tulle (22-21), le pilier roumain du SRA croit toujours dans les chances de qualification pour les phases finales. Et vise un sans-faute lors des trois dernières rencontres.

Malgré la défaite concédée dimanche sur la pelouse de Tulle (22-21), le pilier roumain du SRA croit toujours dans les chances de qualification pour les phases finales. Et vise un sans-faute lors des trois dernières rencontres.

Le retour de Tulle a dû être difficile à digérer, non ?

C’est sûr, on était tous très déçus. Après, on n’a pas été performant dans plusieurs domaines comme la touche par exemple. L’arbitre a également joué un rôle en notre défaveur. Bref, c’est vraiment dommage...

Vous meniez 21-12 en seconde période. Alors que s’est-il passé en cette fin de match ?

Je ne sais pas, on a fait un peu comme à Hendaye (défaite 24-21). Est-ce que c’est du relâchement ? Peut-être. Mais si l’arbitre siffle quelques mêlées en notre faveur, comme cela aurait été logique, en fin de match, on doit gagner. Après, on a mal défendu et ça ne pardonne pas.

Pourquoi ne parvenez-vous pas à gérer ces fins de rencontres, un mal récurrent depuis le début de la saison ?

Je ne sais pas. C’est peut-être un peu de relâchement comme je disais. Maintenant, à Tulle, on comptait une dizaine de blessés et le banc en a pâti. Depuis des matches, de nombreux joueurs jouent 80 minutes et en fin de rencontre, ça tire... Les deux semaines de coupure à venir vont nous faire du bien. Que ce soit physiquement comme mentalement. Car il ne faudra pas penser à ces défaites d’Hendaye et de Tulle mais aller de l’avant.

Vous parliez des mêlées. Le grand public s’y perd de plus en plus sur cette phase de jeu. Comment, en tant que pilier, comprenez-vous les décisions arbitrales lors de cette phase ?

En début de saison, tout allait bien. Les arbitres sifflaient dès qu’un pack enfonçait l’autre. Puis avec la tension qu’il y a désormais dans les matches, ça triche de plus en plus en mêlées. Alors, les arbitres comprennent de moins en moins et laissent beaucoup plus jouer. Vous pouvez avoir une première ligne entière à terre, si le ballon sort, il n’y aura pas de pénalité. C’est ce qu’il s’est passé à Tulle. C’est rageant.

Vous pointez désormais à cinq points de la quatrième place. Le calendrier vous réserve les réceptions du 2e (Langon), du 4e (Saint-Jean-de-Luz) et vous vous déplacez chez le 3e Périgueux. Un sans-faute est-il indispensable pour se qualifier ?

C’est sûr, ce serait l’idéal. Maintenant, avant de penser au déplacement de Périgueux, il faut gagner nos rencontres à la maison. Car ça ne va pas être facile. Toutes les équipes ont le couteau entre les dents et sont dans la course à la qualification. Déjà, contre Lavaur, avant-dernier, on a eu du mal. Après, si on réalise un 3/3, on se qualifiera. De toutes les façons, il n’y a aucun risque pour nous désormais. On doit juste prendre du plaisir. Car quand c’est le cas, on joue bien.

Les défaites à Hendaye et à Tulle ne seront-elles pas de trop dans la course à la qualification ?

Je ne sais pas. On est tous motivé pour atteindre cet objectif. On joue tous pour les phases finales et pas pour terminer la saison en avril.

Personnellement, votre première saison en Fédérale 1 à Rodez vous donne-t-elle envie de continuer? Et avez-vous déjà fait un choix concernant votre avenir ?

Pour le moment, je n’ai pris aucune décision. On va terminer la saison et on discutera avec le club après. Je me plais bien ici. J’aime la mentalité et le projet de Rodez.

Avez-vous des nouvelles de la sélection roumaine depuis votre dernière sélection en 2011 ?

Non. C’est mon but de revenir en sélection. Mais à mon poste, il y a une très forte concurrence et ce sera très dur. La Roumanie vient de se qualifier pour le prochain Mondial donc ce serait un véritable rêve d’y être. J’attends l’appel du sélectionneur...

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

659 €

RODEZ : Grand T3 lumineux avec balcons cave et garage proche des commerces [...]

249 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Studio dans maison individ[...]

330 €

LOCATION APPARTEMENT T1BIS RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une cuisine américaine[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?