Municipales: participation à 52,36% à 17H00, moins qu'en 2008

  • Un bureau de vote à Clermont-Ferrand, le 30 mars 2014
    Un bureau de vote à Clermont-Ferrand, le 30 mars 2014 AFP - Thierry Zoccolan
  • Taux de participation au 2e tour des élections municipales à 17 heures Taux de participation au 2e tour des élections municipales à 17 heures
    Taux de participation au 2e tour des élections municipales à 17 heures AFP - L. Saubadu/P. Defosseux
  • Une électrice attend de déposer son bulletin de vote, le 30 mars 2014 à Clermont-Ferrand
    Une électrice attend de déposer son bulletin de vote, le 30 mars 2014 à Clermont-Ferrand AFP - Thierry Zoccolan
Publié le , mis à jour

Le taux de participation aux élections municipales s'élevait dimanche à 17H00 à 52,36%, soit moins qu'au deuxième tour du dernier scrutin municipal, il y a six ans (54,45%), a annoncé le ministère de l'Intérieur.

La semaine dernière au premier tour, le taux de participation à 17H00 était de 54,72%. La fermeture des bureaux de vote intervient à 18H00, 19H00 ou 20H00 selon les communes.

La mobilisation est l'un des enjeux majeurs de ce second tour après l'abstention record enregistrée la semaine dernière (36,45%), nettement plus forte parmi les sympathisants de gauche que ceux de droite, selon les sondages. Du coup les dirigeants socialistes espéraient un sursaut de leurs électeurs.

En Seine-Saint-Denis, où l'abstention atteint en général des records, le taux de participation à 17H00 était de 38,03% contre 36,78% en 2008, soit au contraire en légère hausse. Les habitants des Hauts-de-Seine se également sont plutôt bien mobilisés par rapport à d'habitude, avec un taux de 43,17% contre 41,80% en 2008.

A Paris, le taux de participation "en milieu d'après-midi" était de 38,6%, soit sensiblement le même qu'en 2008 (38,10%), a annoncé la préfecture.

Dans les Bouches-du-Rhône en revanche les électeurs ont moins voté qu'en 2008: 53,65% de participation contre 60,04 il y a six ans. C'est notamment vrai à Marseille, avec 40,93% contre 47,66% il y six ans. Idem dans la Meuse (54,59% contre 57% en 2008), les Ardennes (51,46% contre 55%), l'Oise (55,1% contre 61,13%).

Par contre les électeurs se sont mieux mobilisés qu'il y a six ans dans l'Aisne (53,64% contre 46%), dans le Pas-de-Calais (61,68% contre 56,17%), le Bas-Rhin (55,50% contre 48,29%), la Moselle (69,03% contre 41,6%), le Jura (64,13% contre 53,60%).

Source : AFP

AFP
Voir les commentaires
Réagir