La MSA change de cycle

Publié le

La progressive réorganisation de la Mutualité sociale agricole régionale a été au cœur de la dernière assemblée générale de la MSA Midi-Pyrénées nord. Successivement devenue MSA Tarn-Aveyron, puis Lot-Tarn Aveyron et MSA Midi-Pyrénées nord avec l’entrée du Tarn-et-Garonne, tout cela sous la houlette du Camarmausin Jacques Bernat, le groupe mutuel a pris une nouvelle envergure.

Depuis un an et demi, il compte plus de 250 000 ressortissants pour un montant de prestations versées dépassant le milliard d’euros. Tout cela n’a pas été sans conséquence, tant pour le personnel que pour les mutualistes. Retard des traitements ou exaspération des mutualistes créant de la tension au sein des services, ont été régulièrement avancés par des représentants des diverses structures locales, lors de l’assemblée générale qui s’est tenue, vendredi à Rodez.

"De mars a septembre 2013, nous avons constaté un allongement très sensible des délais de traitement de dossiers, puis une stabilisation entre octobre et décembre 2013, et depuis janvier 2014, un véritable redressement qui est certes très progressif mais tangible", a ainsi déclaré le directeur général Jean-Marc Cazals. Pour Jacques Bernat, qui s’apprête à passer la main après 37 années passées au service de la MSA, "les effets bénéfiques de ce changement vont se faire sentir", très rapidement. Aujourd’hui, la MSA Midi-Pyrénées nord est la troisième de France en terme de volume d’activité et l’une des quatre MSA du réseau à quatre départements.

"Pour autant, les exigences de gestion vont continuer à peser fortement sur la sphère sécurité sociale tout entière et il nous faudra être au rendez-vous", prévient Jacques Bernat, invitant ainsi ses successeurs à ne pas cesser le développement de la structure en maintenant "une véritable démocratie sociale." Il est vrai qu’avec un conseil d’administration doté de plus de quarante membres, plus de 1100 délégués locaux bénévoles, et 630 collaborateurs, la MSA Midi-Pyrénées demeure précieuse pour une profession en proie à de perpétuelles évolutions. En mars prochain, un nouveau conseil d’administration élira le successeur de Jacques Bernat. Il ouvrira un nouveau cycle de la MSA Midi-Pyrénées nord après cette longue période de mutation. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?