Trois enfants tués dans un accident en Espagne, Bozouls bouleversé

  • Plusieurs médias portugais tels que celui-ci ont évoqué le drame.
    Plusieurs médias portugais tels que celui-ci ont évoqué le drame. Capture écran
Publié le , mis à jour

Bozouls. Alors qu’iIs se rendaient avec leur papa chez leur famille au Portugal, trois enfants ont été tués dans un tragique accident de la route. Immédiatement, les Bozoulais ont manifesté leur émotion.

«Ils partaient en vacances tous les quatre, commence Jean-Luc Calmelly, le maire de Bozouls. Le papa était très fier d’amener ses enfants voir sa famille au Portugal. Il en parlait depuis des mois, travaillait dur pour mettre de l’argent de côté. Il vivait pour ses enfants... C’est tragique.»

Luis Goncalves, maçon dans une petite entreprise de Bozouls, âgé de 35 ans, était donc sur la route des vacances, à quelques kilomètres de la frontière portugaise, ce matin du samedi 1er août, quand son véhicule a heurté de plein fouet un camion circulant en sens inverse.

Les trois enfants tués sur le coup

L’accident s’est produit sur une ligne droite sans problème apparent de visibilité sur une route nationale espagnole de la région de Zamora. Les trois enfants de Luis Goncalves ont été tués sur le coup : Beatriz, 12 ans, Guillerm, 8 ans, et Sandro, 4 ans. Une copine de l’aînée présente dans le véhicule, dont l’identité n’a pas été communiquée, a été légèrement blessée tandis que le père de famille se trouvait encore, aux dernières nouvelles datées de lundi, entre la vie et la mort.

«Tout Bozouls connaissait Luis, continue Jean-Luc Calmelly, très ému à l’évocation de ce Bozoulais d’adoption. Récemment, il a beaucoup travaillé sur des travaux de la commune. C’est un homme très gentil, et surtout très discret, qui faisait beaucoup d’efforts pour passer outre la barrière de la langue.»

Un hommage ce soir

Parmi les enfants, les plus petits étaient scolarisés à Bozouls, l’un à l’école publique, l’autre à l’école privée. Beatriz, l’aînée, finissait son année de 6e au collège d’Espalion. Immédiatement, copains, copines, parents d’élèves, instituteurs et voisins se sont mobilisés pour «venir en aide», «soutenir», «faire quelque chose», raconte l’édile. À leur demande, un registre de condoléances a été installé sur le parvis de la mairie et une cérémonie d’hommage -non pas une messe-, sera célébrée, mercredi soir à 19 heures à l’église de Bozouls. «J’ai l’impression que les Bozoulais attendaient ça, reprend Jean-Luc Calmelly. Nous voulons que chacun soit libre de manifester son émotion.»

Inhumation au Portugal

D’autant qu’il est désormais acté que les enfants seront enterrés au Portugal après les autopsies réalisées à l’Institut de médecine légale de Zamora, afin d’aider les enquêteurs à déterminer les circonstances de l’accident. Quant à la mère des jeunes victimes, domiciliée à Bozouls mais séparée du père, elle était également sur la route du Portugal au moment du drame. Elle se rendait dans le même village que son ex-mari dont elle est aussi originaire, et suivait de près le véhicule de Luis Goncalves jusqu'au moment de l'accident. «Un immense élan de solidarité s’est mis en place pour elle», continue le maire. Avec les voisins en première ligne. Ils ont appris la triste nouvelle «par hasard», certains sur internet, d’autres dans le village. «Sous le choc, il n’y a rien à ajouter», conclut une voisine de palier.

Lola Cros
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Bozouls

900 €

Située entre Bozouls et Lioujas, ancienne écurie restaurée il y a moins de [...]

492 €

A louer sur Bozouls un appartement type t3. Cet appartement est situé au 1e[...]

570 €

Agréable T3 dans une petite résidence proche du centre ville de Bozouls ave[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?