Villefranchois : Hubert et Hélène Bouyssière, 70 ans de vie commune

Publié le

Entourés de leur grande famille, les époux Bouyssière ont fêté leurs noces de platine dans la maison familiale de La Borie.

Le 24 janvier, six de leurs dix enfants ont pu être présents pour organiser une petite fête afin de célébrer les noces de platine de leurs parents, Hélène et Hubert Bouyssière. Ils se sont retrouvés dans la maison familiale à La Borie du Grès.

Après avoir dû quitter cette maison il y a cinq ans environ, ils ont habité Najac et depuis plus d’un mois ont rejoint la maison de retraite de Laguépie. Ils ont retrouvé avec plaisir la maison où ils ont partagé 65 ans de vie commune avant que le champagne ne pétille dans les verres et invite à trinquer à leur grande vitalité et à une longue et heureuse poursuite de leur vie.

Mariage retardé pour cause de grippe

Le mariage ayant dû être retardé pour cause de grippe d’Hélène, il a été célébré le 25 janvier 1946 dans l’ancienne mairie de Laguépie perchée sur son rocher, puis en l’église de Lez où le curé Durand a reçu leur engagement. Le repas a suivi au Moulis, chez les parents d’Hélène. Ce furent de grandes festivités avec de somptueux repas "qui n’en finissaient pas" dit Hubert qui avait déjà son saxo mais n’en a pas joué.

C’est à Lourdes qu’ils ont effectué leur voyage de noces. L’hiver ne permettant pas un déplacement en moto, c’est en train qu’ils ont rejoint la cité mariale. "Je connaissais bien Elie, le frère d’Hélène, c’est ainsi que je l’ai rencontrée, mais tout ça s’est un peu «escampé", indique l’ex-jeune marié. "Si j’ai dit que c’était lui et lui seul que je voulais, c’est sans doute parce qu’il y en avait d’autres", précise Hélène dans un grand sourire.

Invités pour le partage du gâteau, les encore nouveaux voisins de La Borie, elle est anglaise et cultive des fleurs, il est australien, ont eu plaisir à écouter les souvenirs évoqués et surtout à découvrir sur la photo du grand jour les noms, localisations et situations actuelles des nombreux invités au mariage, même s’ils sont nombreux à avoir quitté cette terre. Un peu de fatigue, une petite sieste mais surtout un autre bien agréable souvenir à garder précieusement et à conter aux seize petits-enfants et cinq (bientôt six) arrière-petits- enfants.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Najac

695000 €

Maison isolée au bord du lac de 4 chambres rénovée au plus haut niveau. La [...]

298000 €

Ensemble Immobilier de 3 Gîtes / Proche Najac Votre agence immobilière vo[...]

325000 €

Cet ancien corps de ferme est situé dans un petit hameau et profite d'un ch[...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir