La scène conventionnée continue d’interroger

  • Le collectif de défense de la culture et du lien social souhaite intégrer
le comité de pilotage de la scène conventionnée.
    Le collectif de défense de la culture et du lien social souhaite intégrer le comité de pilotage de la scène conventionnée. Salima Ouirni / Salima Ouirni
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La Baleine. En attendant d’intégrer le comité de pilotage et d’avoir des réponses à leurs questions, les membres du comité de défense de la culture et du lien social demandent d’avoir accès à «l’audit sur la culture commandé par l’Agglo»

Le préfet s’est saisi récemment du problème de la Baleine, salle de diffusion de la culture à Onet, pour l’intégrer au projet de la scène conventionnée. Le collectif qui s’était mobilisé dès l’annonce de l’arrêt de la programmation, se dit «agréablement surpris par la décision du préfet, même si nous devons rester vigilants», ont-ils expliqué hier. Et d’ajouter que leur collectif  «souhaite intégrer le comité de pilotage qui se mettra en place», précise Benoît Sanchez, porte-parole.

Les membres du collectif se disent d’autant plus «légitimes» que «sans leur mobilisation, il n’y aurait pas eu cette décision de scène conventionnée». Les défenseurs de la culture vont donc écrire dans ce sens au préfet, tout en restant «vigilants car la lettre du préfet ne répond pas à toutes nos questions», souligne encore Benoît Sanchez. Et des questions, les membres du collectif s’en posent. «Comment ce projet va-t-il se concrétiser Avec qui et avec quel argent ?». 

En attendant d’intégrer le comité de pilotage et d’avoir des réponses à leurs questions, les membres du comité de défense de la culture et du lien social demandent d’avoir accès à «l’audit sur la culture commandé par l’Agglo». Ce rapport pourrait constituer un document de base pour le collectif. «Nous sommes des citoyens et des élus. Nous pourrions donc avoir accès à ce document payé avec l’argent public», réclament-ils. Là aussi le collectif se pose des questions quant au devenir de l’Estivada, et surtout de «l’absence de projets culturels sur l’Agglo. On ne peut pas se contenter de deux événements par an», s’insurge Benoît Sanchez.

S.O.
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

175000 €

Je suis ravi de vous proposer aujourd’hui, au cœur d’un quartier champêtre [...]

388 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Venez vite le visiter ! Piè[...]

354 €

Situé à Saint Mayme, dans un cadre calme et agréable, appartement de type 1[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir