Judo

Sport adapté. Deux jeunes sur les tatamis nationaux

  • Tony Erneta, à gauche, a décroché le titre de champion Fédéral 2e division.
    Tony Erneta, à gauche, a décroché le titre de champion Fédéral 2e division. CP / CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Tony Erneta et Antonin Rabouin, de l’IME de Cransac, ont concouru à Poitiers.

Après avoir été sélectionnés lors de la phase qualificative régionale, deux jeunes judokas de l’IME de Cransac, Tony Erneta et Antonin Rabouin, ont participé il y a peu, à Poitiers, au championnat de France de judo adapté. Les deux jeunes sportifs, qui pratiquent également le judo sur les tatamis du club de Montbazens, ont vécu, selon leur propre aveu, «une expérience exceptionnelle», en participant à ce championnat de France.

Si Tony Erneta, malgré son jeune âge (17 ans), possède déjà une certaine expérience de la compétition, son compère, Antonin Rabouin, ne pratique le judo que depuis un an. Pour ce dernier, c’est déjà un exploit en soi d’être parvenu à passer le cap des concours régionaux pour se hisser au niveau national. Un niveau dont l’approche s’est avérée plutôt difficile pour lui. Son manque d’expérience de ce genre de compétitions haut de gamme lui a été préjudiciable, malgré un engagement total dans les combats qu’il a eu à disputer.

Du marron au noir ?

En revanche, Tony Erneta pratique le judo depuis l’âge de 8 ans et s’est toujours beaucoup impliqué dans cette discipline. Il a suivi une progression constante qui lui a permis d’accéder à la ceinture marron. Pour lui, l’objectif avoué est d’obtenir assez rapidement la ceinture noire. Tous ses efforts vont dans ce sens et sa motivation fait plaisir, ce qui lui a permis de participer au championnat de France.

Le Cransacois a affronté ses adversaires avec une détermination de tous les instants, ce qui l’a conduit à décrocher le titre de champion Fédéral 2e division. Les éducateurs de l’IME de Cransac n’ont eu de cesse de féliciter les deux jeunes compétiteurs, que l’on devrait retrouver très certainement l’année prochaine à ce même niveau de compétition, toujours accompagnés et encouragés par leurs parents. En espérant que leur parcours donne aussi des idées à d’autres jeunes de la structure cransacoise.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir