Rodez libéré, Rodez délivré

  • Etienne Quiniou a offert le succès àRodez d’un drop, à presque 35 mètres, dans les arrêts de jeu.
    Etienne Quiniou a offert le succès àRodez d’un drop, à presque 35 mètres, dans les arrêts de jeu. Archives Jean-Louis Bories
  • Rodez libéré, Rodez délivré Rodez libéré, Rodez délivré
    Rodez libéré, Rodez délivré
Publié le

Fédérale 1 (4e journée). Hier, Rodez s’est imposé sur le fil à Tulle grâce à un drop de Quiniou dans les arrêts de jeu. Il n’avait plus gagné à l’extérieur depuis le 21 septembre 2014.

Deux ans. Une éternité. Le 21 septembre 2014, lorsque Rodez remportait son dernier succès à l’extérieur, Jean-Paul Barriac n’était même pas président, Jean-François Viars débutait tout juste sa carrière d’entraîneur et la plupart des joueurs alignés hier – huit dans le XV – n’avaient pas encore vu le clocher de la Cathédrale. Ce 21 septembre 2014, le SRA s’était imposé (21-15) à Saint-Sulpice, dans une rencontre irrespirable. Hier à Tulle, l’air l’était tout autant. Pour ne pas dire plus. Car cette fois, il a fallu patienter jusqu’aux arrêts de jeu de la rencontre et un drop du désormais inévitable Etienne Quiniou pour esquisser un grand sourire. Et vaincre le signe indien. Enfin, après 17 revers consécutifs loin de Paul-Lignon.

Vous imaginez donc la joie des Aveyronnais au coup de sifflet final, sur un en-avant malheureux d’un Tullise... Le destin peut-être, encore. Comme si finalement, la roue devait tourner. Et qu’importe si sa rencontre en Corrèze ne restera pas dans les annales, sa valeur symbolique valant toutes les grandes envolées. Il n’y en pas eu, hier.

Tulle ou les symptômes d’une équipe en plein doute

Tulle, le couteau entre les dents après trois revers d’affilée, a jeté toutes ses forces dans la bataille. Rodez, lui, ne pouvait pas se permettre de perdre pour continuer à rêver d’un printemps heureux. Il a donc tout donné aussi. Et comme souvent dans ces cas-là, l’arbitre a été au centre des débats. Une pluie de coup de sifflet a donc rythmé ces 80 minutes sur la pelouse d’Alexandre-Cueille. À ce petit jeu, on le sait, la réussite des buteurs fait souvent la différence. Dans l’exercice, Romain Boscus puis Alexandre Vaffier ont réussi un 100 % quand leurs homologues ont laissé filer trois points... Puis, outre les coups de pieds, la moindre erreur, le moindre détail se paye cash aussi. C’est dans ce domaine que Tulle a craqué. Petit à petit, comme une équipe en plein doute. Il a d’abord gâché deux penal-touches, tout en perdant trois de ses touches justement, dans les dernières minutes du match.

Rodez, lui, s’est « juste » écroulé en mêlée fermée. Cela aurait pu lui coûter la victoire quand à la 77e minute, Papon convertissait une pénalité glanée par ses avants. Mais ce SRA a grandi. Il ne tremble plus comme en d’autres temps. Et dans les dernières secondes de la partie, il a enchaîné les temps de jeu. Jusqu’à voir le bras de l’arbitre se tendre dans sa direction... Mais il n’a pas eu besoin d’attendre cette fameuse pénalité car Etienne Quiniou a pris les choses en mains en tentant ce fameux drop de 35 mètres. Il a fini entre les perches. Mais il a surtout plus que jamais libéré, délivré Rodez. 

Rodez libéré, Rodez délivré
Rodez libéré, Rodez délivré

A tulle, Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

283 €

RODEZ : studio situé dans un quartier calme et résidentiel comprenant un ha[...]

240 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Petit appartement une pièce[...]

92000 €

Rodez, à proximité du centre ville, appartement de type 2 en 1er étage de l[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?