Dans le Bassin, près de 8 000 tonnes de déchets collectés en 2015

  • La déchetterie du Montet remplit parfaitement son rôle et voit des dizaines d’administrés la fréquenter quotidiennement.
    La déchetterie du Montet remplit parfaitement son rôle et voit des dizaines d’administrés la fréquenter quotidiennement. CP
Publié le , mis à jour

Ce volume est en baisse quasi constante depuis quelques années.

Comme chaque année à pareille époque, les conseils municipaux du territoire ont actuellement droit à la présentation des divers bilans annuels d’activités présentés par les services de la communauté de communes de Decazeville-Aubin. À ce titre, celui qui concerne la gestion des déchets n’est pas le moins intéressant. S’il serait ici présomptueux de vouloir synthétiser le contenu des quarante pages qui constituent ce rapport annuel (2015), il est toutefois possible d’en tirer la substantifique moelle. Et d’indiquer sans plus attendre que, l’an dernier, c’est un total de 7 994 tonnes de déchets divers qui ont été collectés sur le Bassin, contre 8 208 tonnes en 2014.

3 925 tonnes de sacs noirs

Pour entrer un peu plus dans le détail, on pourra retenir que le volume d’ordures ménagères résiduelles (OMR) collecté s’est établi l’an dernier à 3 640 tonnes, toujours au total des cinq communes urbaines. Un volume en baisse quasi constante depuis 2010, année où il s’établissait à 3 925 tonnes.

De fait, le ratio d’OMR collectées par habitant et par an est lui aussi constaté à la baisse, à 238 kg, contre, par exemple, 247 kg en 2013. En comparaison, ce même ratio est de 288 kg au niveau national et de 275 kg au niveau départemental. Ce qui, au final, semble faire du Bassin un assez bon élève en la matière.

Pour mémoire, rappelons que les OMR sont acheminées vers le centre de stockage de Labessière, dans le Tarn, où elles sont enfouies avec un système de dégradation accélérée des déchets et de récupération du biogaz. 567 tonnes de sacs jaunes Pour ce qui est maintenant des déchets recyclés, la baisse des volumes collectés sur le Bassin decazevillois est également de mise.

Les sacs jaunes ont représenté l’an dernier 567 tonnes collectées, contre 590 en 2014 et 615 tonnes en 2013. Les services communautaires hésitent à expliquer cette diminution des tonnages collectés par la seule baisse de la population.

3 020 tonnes en déchetterie 

Dans les sacs jaunes, on retrouvait notamment 190 tonnes de journaux et magazines, 118 tonnes de cartons, 17 tonnes de films plastiques, 13 tonnes de briques alimentaires, 2 tonnes d’aluminium…Sur les 567 tonnes d’emballages divers collectés, 398 tonnes ont pu être valorisés. Ceci dit, le taux de refus, tel que présenté par le centre de tri de Figeac, s’est élevé à plus de 23 %. Il apparaît en nette progression par rapport à ces dernières années et le niveau global des refus demeure donc encore très élevé. Ce qui, in fine, démontre que tous les administrés n’ont pas encore intégré les règles du jeu en la matière, malgré les importants efforts de communication, d’information et de sensibilisation.

Au rayon de l’apport volontaire en containers, le verre a représenté un peu plus de 347 tonnes en 2015 et le papier 129 tonnes. Ce dernier point constitue au passage le seul qui enregistre une progression (117 tonnes en 2014). Quant à la déchetterie du Montet, elle a collecté 3 020 tonnes de déchets volumineux, auxquelles on peut rajouter 101 tonnes de déchets électriques et électroniques (les déchets dangereux, traités à part, ne sont ici pas pris en compte). On conclura par le volet financier du service des ordures ménagères de la communauté de communes, qui a mobilisé 1,6 M€ en fonctionnement en 2015. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?