Loup : José Bové écrit au ministère de l’Environnement

  • Loup : José Bové écrit au ministère de l’Environnement
    Loup : José Bové écrit au ministère de l’Environnement ML
Publié le , mis à jour

En réaction aux récentes attaques de brebis en Sud-Aveyron vraisemblablement causées par le loup, la politique s’en mêle. Vendredi, les eurodéputés écologiste José Bové et socialiste Éric Andrieu ont écrit au ministère de l’environnement pour l’alerter « des impacts collatéraux sur les élevages » que « l’indemnisation de l’État ne couvrira pas ».

Rejoignant les éleveurs qui dénoncent, « à juste titre, des procédures de constat opaques qui accentuent leur incompréhension et la colère », José Bové rappelle au gouvernement que « le plafond de prélèvements autorisés (36 loups jusqu’au 30 juin 2017) a déjà été atteint et qu’il n’est donc absolument pas suffisant, d’autant qu’il ne représente que 10 % des loups présents sur le territoire. Il doit donc être renforcé d’urgence. » Et de conclure que « l’agriculture industrielle n’a rien à craindre du loup, c’est bien l’agriculture de qualité et paysanne qui est encore mise à mal. Ce sont ces outils de travail que nous vous demandons aujourd’hui de défendre. »

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?