Rugby: Clermont s'en sort bien en Coupe d'Europe, Toulouse et Montpellier engrangent, le Racing coule

  • L'ailier de Clermont Nick Abendanon marque un essai face à l'Ulster en Coupe d'Europe, le 10 décembre 2016 à Belfast
    L'ailier de Clermont Nick Abendanon marque un essai face à l'Ulster en Coupe d'Europe, le 10 décembre 2016 à Belfast AFP - Paul FAITH
  • Le talonneur de Montpellier  Shalva Mamukashvili (d) est félicité par ses coéquipiers après un essai face à Castres en Coupe d'Europe à l'Altrad Stadium, le 11 décembre 2016
    Le talonneur de Montpellier Shalva Mamukashvili (d) est félicité par ses coéquipiers après un essai face à Castres en Coupe d'Europe à l'Altrad Stadium, le 11 décembre 2016 AFP - PASCAL GUYOT
Publié le , mis à jour

Clermont, battu par l'Ulster mais qui rentre d'Irlande avec deux points de bonus, peut s'estimer heureux, tout comme Toulouse et Montpellier vainqueurs à 5 points et encore placés pour les quarts de finale, contrairement au Racing 92, battu par Glasgow lors de la 3e journée de Coupe d'Europe.

Poule 1. Une douche écossaise. L'expression prend un double sens pour le Racing 92, qui a alterné le chaud et le froid face à Glasgow. Après une bonne entame de match, les Racingmen ont assisté, amorphes, à la montée en puissance des hommes de Greg Townsend et se sont inclinés malgré une réaction tardive (14-23). Une défaite à domicile qui les met au bord de l'élimination puisque, sauf miracle dans une semaine en Ecosse, ils auront du mal à revenir sur les Warriors et le Munster, qui a écrasé Leicester (38-0) et que le club français doit encore affronter deux fois. Autrement dit, mission quasiment impossible pour le vice-champion en titre.

Poule 2. Les Wasps, grands favoris, ont délogé le Connacht de la tête du groupe en battant les Irlandais (32-17). Le point du bonus offensif décroché (quatre essais) leur permet de totaliser 12 points, soit 3 de plus que la province et 4 de plus que Toulouse, qui s'est relancé en s'imposant facilement chez les Zebre (6-36). Les Français ont bien fait d'inscrire 5 essais avant l'heure de jeu, puisque l'arbitre a donné le coup de sifflet final à la 64e minute en raison du brouillard persistant à Parme.

Poule 3. Qui pourra arrêter les Saracens? Les champions en titre ont écrasé Sale (50-3) avec six essais, et foncent à grande vitesse vers les quarts de finale. Leur 3e succès en autant de rencontres, après Toulon (31-23) et Llanelli (44-26), laisse peu de suspense pour la tête de poule. Les Provençaux et les Gallois, qui s'affrontent dimanche (16h15) à l'aller, visent une place de meilleur deuxième.

Poule 4. Dans un groupe où chaque équipe comptait une victoire avant cette journée, le Leinster et Montpellier ont pris un net avantage numérique et psychologique en s'imposant avec le bonus offensif à Northampton (37-10) et contre Castres (32-14). Des performances majeures puisque les Irlandais ont passé cinq essais sur le terrain des Anglais, tandis que les Montpelliérains en inscrivaient 4 en infériorité numérique après l'exclusion de leur pilier géorgien Davit Kubriashvili. La province irlandaise (11 points) garde la tête devant le MHR (10) grâce au bonus défensif qu'elle avait arraché à l'Altrad Stadium lors de la 2e journée (défaite 22-16).

Poule 5. L'Ulster et Clermont ont vu défiler les essais, comme souvent avec le club auvergnat habitué des scores fleuves, mais c'est la province irlandaise qui a eu le dernier mot (39-32). Les efforts offensifs de l'ASM n'auront cependant pas été vains, puisqu'elle obtient un double bonus (quatre essais plus défaite de sept points) qui lui permet de garder une certaine avance (12 points) en tête de poule. Bordeaux-Bègles (5 points), en cas de victoire dimanche à Exeter (18h30), pourra revenir sur les Nord-Irlandais (9 points).

Source : AFP

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?