Decazeville

Maternité de Decazeville : «On ne compte plus le nombre de transferts en urgence»

  • Maternité de Decazeville : «On ne compte plus le nombre de transferts en urgence»
    Maternité de Decazeville : «On ne compte plus le nombre de transferts en urgence»
  • Plus de 150 personnes ont assistéà la réunion publique de Livinhac.
    Plus de 150 personnes ont assistéà la réunion publique de Livinhac.
Publié le / Modifié le S'abonner

Dans la nuit de dimanche à lundi, une future maman a dû être transférée en toute urgence du centre hospitalier de Decazeville vers celui de Rodez pour un accouchement apparemment traité in extremis. 

Dans la nuit de dimanche à lundi, une future maman a dû être transférée en toute urgence du centre hospitalier de Decazeville vers celui de Rodez pour un accouchement apparemment traité in extremis. Mercredi, une nouvelle fois, en fin de soirée, les sapeurs-pompiers du Bassin ont transféré une parturiente firminoise sur le point d’accoucher vers Rodez. Comme le souligne avec un sentiment de colère grandissante le syndicat CGT Santé de Decazeville, «depuis la décision de l’ARS de suspendre l’activité de la maternité de Decazeville et après trois accouchements dans le service des urgences de l’hôpital, on ne compte plus le nombre de transferts en urgence vers Rodez tellement ils sont devenus quotidiens !» Et de «mettre en garde Mme Cavalier, directrice de l’ARS Occitanie, qui est la seule responsable de ces situations. Nous n’accepterons pas qu’elle mette impunément en danger la vie des parturientes et de leurs bébés !».  

Plus de 150 personnes ont assistéà la réunion publique de Livinhac.
Centre Presse Aveyron
Sur le même sujet
L'immobilier à Decazeville

56500 €

Decazeville Maison avec deux T3 de 50m² au rez de jardin et 1er étage et po[...]

98160 €

Centre-ville de Decazeville, au troisième étage avec ascenseur.Très bel app[...]

59000 €

A VENDRE-Vallée du LOT, 100m de la rivière, maison de village avec grange, [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir