Rugby: Clermont qualifié pour les quarts de la Coupe d'Europe

  • Le Clermontois Morgan Parra lors du match de Coupe d'Europe contre Bordeaux-Bègles, le 15 janvier 2017 au stade Chaban-Delmas
    Le Clermontois Morgan Parra lors du match de Coupe d'Europe contre Bordeaux-Bègles, le 15 janvier 2017 au stade Chaban-Delmas
Publié le , mis à jour

Clermont, l'équipe hégémonique du début de saison, a atteint l'un de ses premiers objectifs de la saison: la qualification pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe, grâce à son succès sur la pelouse de Bègles-Bordeaux (9-6) dimanche.

Pour être certains de recevoir en quart de finale au printemps, les Clermontois devront battre les Anglais d'Exeter samedi. En cas de match nul, ils devront assurer le bonus offensif.

En attendant, les Clermontois ont parfaitement dompté les conditions de jeu délicates (pluie, terrain gras) pour l'emporter. Leur succès a longtemps été contesté par une vaillante équipe de l'UBB, à laquelle il n'a finalement manqué qu'un peu d'imagination dans la possession pour s'offrir un adversaire venu en Gironde avec tous ses cadres.

La défense a été le maître mot de ce choc franco-français, bien loin des orgies offensives aperçues ces deux dernières saisons entre ces deux équipes habituellement portées sur le mouvement.

A ce petit jeu, les deux formations ont rendu des copies similaires, avec de bonnes organisations et un bon pressing, et la différence au score s'est jouée sur des petits détails, dans les zones de rucks notamment.

On a cru, après un quart d'heure et une entame bouillante des locaux, que les hommes de Franck Azéma allaient souffrir, d'autant qu'ils se retrouvaient rapidement à 13 - cartons jaunes pour Toeava (9) et Koleishvili (13) - mais l'UBB n'a pas su profiter de l'aubaine.

Côté clermontois, Noa Nakaitaci, élu homme du match, a eu trois bons espaces à prendre (24, 25, 63) mais il n'a jamais pu bonifier ces actions.

Du coup, ce sont les buteurs qui se sont mis en évidence, avec un quasi sans-faute de Camille Lopez dans son ancien jardin, plus performant dans l'animation que son vis-à-vis irlandais Ian Madigan, sorti à l'heure de jeu après un énième mauvais choix.

Source : AFP

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?