Environnement

Soulages-Bonneval : Attaque contre un troupeau de brebis la nuit dernière

  • Une trentaine de brebis ont été victimes des deux attaques sur l’exploitation du Nord-Aveyron.
    Une trentaine de brebis ont été victimes des deux attaques sur l’exploitation du Nord-Aveyron.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Octobre est un mois particulièrement meurtrier pour l’exploitation de Sophie Vidal, à Soulages-Bonneval ! Spécialisée dans l’élevage de brebis, l’agricultrice a été victime d’une attaque contre son cheptel, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25. La seconde du genre en l’espace de deux semaines.

À l’heure de dresser le bilan de cet assaut, le constat est terrible.

Une quinzaine de bêtes sont mortes ou risquent d’être euthanasiées d’ici les prochains jours cette semaine. Soit le même chiffre que celui enregistré mi-octobre. « Les autres bêtes qui sont encore en vie sont apeurées, ajoute l’éleveuse d’ovins installée sur la commune depuis 2007. Mais deux attaques en deux semaines, ça commence à faire beaucoup. »

Les gendarmes de Laguiole, qui avaient déjà enregistré une déposition au sujet de la première attaque lundi, sont donc revenus au petit matin à Soulages-Bonneval relever des indices.

Alors que les militaires s’orientaient alors sur la piste d’un chien errant, appartenant à une famille originaire de Paris, la seconde attaque vient brouiller les pistes.

Pour Sophie Vidal, la présence du loup à proximité de son élevage n’est pas à écarter.

La présence d’empreintes dans le pré où s’est déroulé le carnage et l’installation de caméras de surveillance sur des chemins à proximité des champs pourraient lever le mystère sur la nature du ou des animaux à l’origine des attaques.

Les prélèvements effectués dans l’après-midi par des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) permettront d’en savoir plus sur la cause du décès des brebis nord-aveyronnaises.

Centre Presse / Jeremy Mouffok
Voir les commentaires
Réagir