Fédérale 2

Rugby : un nouveau duo d’entraîneurs pour Lévezou Ségala Aveyron

  • Alexandre De Barros et Richard Pioch ont rencontré leur nouveau groupe pour la première fois, la semaine passée.
    Alexandre De Barros et Richard Pioch ont rencontré leur nouveau groupe pour la première fois, la semaine passée.
Publié le / Modifié le S'abonner

Alexandre De Barros et Richard Pioch entraîneront les Ségalis la saison prochaine.

Un nouveau chapitre s’ouvre à LSA. Quelques semaines après avoir réussi à maintenir le club en Fédérale 2, le duo d’entraîneurs Jérôme Broseta et Claude Larroque, aux commandes de l’équipe depuis trois saisons, a décidé de passer la main. À un nouveau duo, loin d’être inconnu dans le monde du rugby aveyronnais... Car il s’agit d’Alexandre De Barros et de Richard Pioch.
Le premier vient tout juste de raccrocher les crampons à Rodez alors que le second a écumé les terrains durant plusieurs années à la tête d’équipes de jeunes et de la réserve du Stade Rodez Aveyron. Ils vivront tous les deux leur première expérience sur le banc de touche d’une équipe de seniors. Et ils ont d’ores et déjà hâte d’y être.
« Le challenge est très intéressant. On sait à quoi s’en tenir, on connaît le club. LSA n’a plus à faire ses preuves et travailler dans un environnement aussi sain est porteur d’espoirs. Surtout, nous n’arrivons pas n’importe comment dans le club car les anciens coaches ont participé à la transition et cela s’est très bien déroulé », confie Alexandre De Barros, qui aura notamment à sa charge l’animation des lignes arrière.


« Le groupe est la force de cette équipe »
En attendant le retour sur les pelouses, ce changement d’entraîneurs ne devrait pas faire varier la ligne directrice ni les ambitions du club, comme l’a souligné le coprésident Francis Bayol : « Il n’y aura pas de bouleversement. Pour eux comme pour nos précédents entraîneurs, ce sera très difficile de se maintenir à ce niveau. Mais nous ferons tout pour cela...» Un discours auquel les nouveaux entraîneurs ont adhéré : « Notre premier objectif est de conserver le groupe de joueurs en place car c’est la force de cette équipe. Et j’ai toujours voulu entraîner pour cela : la relation entre les hommes ». Un nouveau chapitre, donc, appelé peut-être à devenir un livre dans le futur...

Alexandre De Barros touche au but

Il fait partie de ces hommes qui vivent et vibrent sans arrêt pour leur sport, qui en ont « besoin », comme il dit. Alexandre De Barros aime le rugby, celui qu’apprécie le public, celui du collectif. En presque dix ans, l’ex-espoir d’Aurillac a marqué le Stade Rodez Aveyron de son empreinte. « Il laissera un grand vide, dans le groupe notamment », ont confié plusieurs de ses coéquipiers lors de sa sortie définitive du terrain, il y a quelques jours… Mais lui avait déjà dans la tête de ne pas raccrocher totalement. De passer de l’autre côté, sur le banc de touche. Depuis 2007, le trois-quarts centre a obtenu plusieurs diplômes pour préparer cette après-carrière. « J’avais vraiment envie de transmettre, de faire passer un message, d’insuffler une dynamique de groupe », glisse celui qui travaille comme éducateur spécialisé à l’ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) de Grèzes depuis plusieurs années. Avec ce premier poste à LSA, l’intéressé atteint son but. Sans interlude. Sa mission ne sera pas aisée dans une Fédérale 2 toujours plus relevée. « J’en suis conscient, je connais bien le niveau pour y avoir évolué. Et je me suis mis à jour en regardant les vidéos des matches de la saison passée », indique-t-il. Pour mener à bien cette mission, le natif de Volvic (Puy-de-Dôme) s’inspirera « du meilleur de chacun des entraîneurs qu’[il a] eus dans [sa] carrière. Car tous [l]’ont marqué… » « Je ne crois pas qu’il y ait une seule et bonne méthode », conclut-il.

 

Réagir