Laurent Peyrelade : "Un des matches les plus difficiles cette saison"

  • 81e. Sur un corner de Ruffaut, Hugo Bonnet libère le Raf de la tête.
    81e. Sur un corner de Ruffaut, Hugo Bonnet libère le Raf de la tête. PIXROD / PIXROD
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Pas très en jambe, le Raf est parvenu à prendre le point du match nul face à Villefranche Beaujolais (1-1). Un résultat plutôt satisfaisant pour le technicien ruthénois. 

Comme à Dunkerque, il est sorti du banc et comme à Dunkerque, il a trompé la vigilance du gardien adverse en fin de match. Une nouvelle fois cette saison le Raf s’en est remis à Ugo Bonnet pour éviter de voir son invincibilité prendre fin.

Entré en jeu à une grosse vingtaine de minutes du coup de sifflet final, l’attaquant ruthénois a permis aux siens d'arracher le nul à domicile (1-1) face à Villefranche Beaujolais. Un nul qui positionne le Raf à la 5e place du classement, à égalité de points avec Chambly qui compte un match en retard. Un nul qui rassure aussi le technicien sang et or, pas mécontent de l'issue de la rencontre : 

"Quand tu es dans le dur, c’est bien de prendre un point. On a affronté une équipe très compliquée à jouer, bien en place, bien organisée. On n’avait pas les jambes et on n’a pas su faire ce que l’on voulait. On a fait une grosse erreur sur le but, sur quelque chose écrit à l’avance. Ensuite, on a eu beaucoup de mal à sortir du pressing haut qui nous était imposé et à garder le ballon avec nos deux joueurs de devant. ç’a été un des matches les plus difficiles cette saison, face à une bonne équipe de National, pas une formation de CFA, qui se maintiendra sans souci."

Alain Pochat, entraîneur  de Villefranche-Beaujolais

Alain Pochat, entraîneur  de Villefranche-Beaujolais : "C’est un peu frustrant de concéder le nul. J’aurais préféré prendre un but à la suite d’une super action plutôt que sur coup de pied arrêté, quelque chose que l’on avait travaillé à l’entraînement cette semaine. On avait bien préparé cette rencontre. On savait qu’il fallait être bien organisé et c’est ce qu’on a fait, en réussissant à tenir cette organisation pendant quatre-vingt-dix minutes."
 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir