Artisanat

Decazeville : la société Larren investit et recrute dix collaborateurs

  • Sandra Sérieye, la cogérante de l’entreprise Larren, pose devant le nouveau camion avec Alexandre Guisson, le responsable d’équipe.
    Sandra Sérieye, la cogérante de l’entreprise Larren, pose devant le nouveau camion avec Alexandre Guisson, le responsable d’équipe.
  • kjfhh.
    kjfhh.
  • Sandra Serieye, la co-gérante de l’entreprise Larren, pose devant le nouveau camion avec Alexandre Guisson, le responsable d’équipe.
    Sandra Serieye, la co-gérante de l’entreprise Larren, pose devant le nouveau camion avec Alexandre Guisson, le responsable d’équipe.
Publié le / Modifié le S'abonner
L’entreprise vient d’acquérir un nouvel engin pour réaliser des chantiers pour le compte d’Enedis et les syndicats d’énergie d’un large secteur.

La société Larren Réseaux (SLR) vient de faire l’acquisition d’un nouvel engin qui sera affecté au forage, au levage et à la mise en place de poteaux électriques pour le compte d’Enedis, mais aussi des syndicats d’énergie des départements de l’Aveyron, du Lot et du Cantal.

Un investissement de 336 000 € pour ce véhicule "made in France" qui répond au développement de cette entreprise désormais entre les mains de la troisième génération d’entrepreneurs que sont Fabrice Larren et Sandra Sérieye.

Une belle histoire de famille pour ce groupe qui résiste aux vents de subordination souvent de mise dans le domaine de l’électricité industrielle, "nous sommes l’une des dernières entreprises indépendantes du secteur", glisse Fabrice Larren. Bien mieux que de faire de la résistance, cette entreprise surfe sur de belles perspectives d’évolution pour passer aujourd’hui le cap des 70 collaborateurs qui œuvrent au sein des réseaux d’énergie SLR, ou d’Ellit, la société d’électricité industrielle tertiaire du groupe Larren.

Dix postes à pourvoir

Mais il suffit pour les passants de la zone du Combal, où le groupe Larren a élu domicile, de lever les yeux pour se rendre compte que l’entreprise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Sur la banderole floquée aux couleurs de la société, deux mots évocateurs s’inscrivent en lettres majuscules, "nous recrutons".

Une campagne de recrutement récemment lancée pour étoffer les équipes des monteurs en réseau, "nous recherchons une dizaine de personnes, du métier ou pas", explique Fabrice Larren, "les apprentis sont aussi les bienvenus", renchérit-il.

Quant à la formation de ces nouvelles troupes, elle sera assurée, soit au sein de l’entreprise ou en partenariat avec des organismes spécialisés dans la réinsertion professionnelle.

Réagir