Druelle - Rodez, derby entre amis

  • La complicité n’était pas feinte jeudi lors d’une conférence de presse commune entre Gregory Ursule (Raf) et « Babou » (David Vacquier, Druelle), comme l’a appelé le premier.
    La complicité n’était pas feinte jeudi lors d’une conférence de presse commune entre Gregory Ursule (Raf) et « Babou » (David Vacquier, Druelle), comme l’a appelé le premier. A.P. / A.P.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Drôle de match que celui qui va opposer deux clubs aux liens très étroits ce soir (18 h 30) au stade Paul-Lignon. Pour autant, une qualification au 7e tour de la Coupe de France est en jeu.

" Installe-toi “Babou”, mets-toi au milieu, entre Thomas et moi." Le jeudi à la mi-journée, c’est traditionnellement l’heure de la conférence de presse d’avant-match pour le Rodez Aveyron football. Cette fois, le rendez-vous place de la Cité a aussi permis d’échanger avec le technicien adverse, le Druellois David Vacquier. Comme un symbole, ce moment a mis en lumière, s’il le fallait encore, la complicité entre le manager général – qui revêtira sa casquette d’entraîneur ce week-end, Laurent Peyrelade étant encore occupé à Bruges dans le cadre de sa formation au BEPF – Gregory Ursule et le technicien des "orange et noir".

Piqûre de rappel

Les liens entre les deux clubs sont très étroits. Au point d’ailleurs que le terrain synthétique flambant neuf des banlieusards ait été prêté aux joueurs de National l’hiver dernier quand les pelouses étaient impraticables. Comble de cette ambiance amicale, le FC Druelle recevra le Raf au stade… Paul-Lignon, habituel antre des "sang et or", ce soir à partir de 18 h 30. "On était obligé, rappelle David Vacquier. La jauge de sécurité de notre stade au Bouldou étant de 300 personnes…"

Une entente sur le changement de lieu intervenue le jour même du tirage au sort le 18 octobre, actée notamment par une réunion du président Pierre Bourdet, avançant déjà ce légitime argument. D’autant qu’il devrait y avoir pas mal de spectateurs intéressés par ce derby entre amis. "On espère qu’il va y avoir du monde, oui", relève Vacquier. La fête devrait ainsi être au rendez-vous. Mais sportivement, que peuvent espérer les pensionnaires de Régional 2 face aux dauphins du National, en pleine bourre et restant sur sept matches sans revers, Coupe et championnat confondus ?

D’autant qu’Ursule prévient : "La Coupe est un objectif, on veut atteindre les 32es. On mettra donc une équipe compétitive." Des cadres de l’équipe pourraient néanmoins passer leur tour, à l’image du buteur maison, Dorian Caddy, non convoqué. "Certains ont besoin de souffler, d’autres de temps de jeu et d’autres encore d’enchaîner", précise le manager, épaulé part un préparateur physique, Thomas Frette, qui aura souligné "une semaine de travail intense". Comme une piqûre de rappel après le tour précédent à Blagnac (N3) lors duquel les Ruthénois se sont fait peur en s’en sortant seulement aux tirs au but (1-1, 3-4 tab).

"On sent l’excitation chez tout le monde"

Dans le camp d’en face, on reste lucide sur les chances de franchir ce déjà historique 6e tour. Mais "sur un match…, tempère l’ancien joueur et coach de La Primaube. Il y a des faits de jeu parfois". S’ils tombent, ses hommes le feront les armes à la main. "On sent évidemment l’excitation chez tout le monde autour de ce match, confie-t-il encore. À notre niveau, c’est un rêve de jouer ce match-là." De quoi décupler les forces de Clément Bauguil and Co, qui ont vaincu à quatre reprises en Coupe avant d’en arriver là ; mais sont aussi encore sans succès dans leur championnat (trois nuls, une défaite).

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir