Escrime

450 épéistes en piste au tournoi de Rodez

  • Les épéistes en découdront samedi et dimanche sur les pites de l’Amphithéâtre et du gymnase Ginette Mazel.
    Les épéistes en découdront samedi et dimanche sur les pites de l’Amphithéâtre et du gymnase Ginette Mazel. Jean-Louis Bories - Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Après les championnats d’Europe de parabadminton la semaine dernière, les tournois prestigieux s’enchaînent à Rodez avec la tenue ce week-end du Circuit National élite - épée - M17.

Près de 450 épéistes venus de toute la France et même de Suisse en découdront samedi et dimanche à l’Amphithéâtre et au gymnase Ginette Mazel.

Une organisation dantesque pour Jean-Michel Goubert et sa quarantaine de membres du club d’escrime ruthénois (ERA) qui vont mettre la main à la pâte pour assurer la tenue des matches qui vont s’enchaîner sans discontinuer sur la quarantaine de pistes. Dès 10 h 15, samedi pour les garçons et 12 h 30 pour les filles, chacun tentera sa chance pour tenter d’atteindre les phases finales qui se dérouleront dimanche.

Un casse-tête ? "On commence à avoir l’habitude, c’est la 8e édition que l’on organise et avant ça on faisait des tournois seniors, donc on commence à gérer même si le risque samedi est plus élevé d’avoir une erreur… pour ne pas mélanger les affectations d’arbitres, de pistes, mais en général ça se passe bien. Le plus dur est de terminer à l’heure !" affirme Jean-Michel Goubert, le président de l’ERA.

Huit Ruthénois en lice

Et même s’il pense que le public ne sera pas vraiment présent : "Ce sont des jeunes, donc les Ruthénois ne se déplaceront pas forcément même s’il y aura du monde avec les familles des joueurs, on peut quand même attendre quelques curieux", il se concentre surtout sur la gestion du tournoi. "Il y a une compétition différenciée pour les filles et une pour les garçons. Ensuite ils sont répartis dans des poules en fonction de leur niveau".

Huit Ruthénois seront en lice. En l’absence de Clémentine Pinier qui vient d’obtenir une troisième place aux Championnats d’Europe et pour laquelle la Fédération française a demandé à ce qu’elle ne participe pas au tournoi pour préparer ses futures échéances européennes, Anselme Bodio ou Corentin Cassan défendront les couleurs du club.

Réagir