Culture et Loisirs

Cinéma, produits dérivés, bande dessinées, l'empire Marvel pèse des milliards

  • En un peu plus de 20 ans, le groupe Marvel est passé d'une société en dépôt de bilan à un empire diversifié générant des milliards de dollars par an
    En un peu plus de 20 ans, le groupe Marvel est passé d'une société en dépôt de bilan à un empire diversifié générant des milliards de dollars par an VALERIE MACON / AFP - VALERIE MACON / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - En un peu plus de 20 ans, le groupe Marvel est passé d'une société en dépôt de bilan (1996), plombée par le déclin des "comic-books", à un empire diversifié générant des milliards de dollars par an.

Voici un aperçu des activités du groupe créé par Stan Lee, décédé lundi, qui ne publie pas de résultats séparés, étant désormais contrôlé par Disney, qui l'a racheté pour 4 milliards de dollars en 2009.

- Les films: en dix ans seulement, Marvel a produit vingt films, de "Iron Man" jusqu'à "Ant-Man et la guêpe", et ramassé 6,8 milliards de dollars au seul box-office nord-américain, selon le site spécialisé Box-Office Mojo.

Au plan mondial, selon un calcul effectué par l'AFP (sur la base de chiffres de Box-Office Mojo, Variety, The Hollywood Reporter et Forbes), les recettes atteignent 17,5 milliards de dollars, pour des coûts de production totaux de 3,59 milliards de dollars seulement (hors marketing et promotion).

De nombreux autres titres sont déjà en cours de production, de "Captain Marvel" à "Sipder-Man: Far From Home", en passant par le quatrième volet d'"Avengers" ou "Black Widow".

- Les séries: Marvel produisait déjà des séries animées pour la télévision depuis plusieurs décennies, mais a changé de braquet à la faveur d'un accord passé en 2012 avec la plateforme Netflix. Ont notamment vu le jour des versions filmées de "Daredevil", "Luke Cage", "Jessica Jones" et "Iron Fist".

Selon plusieurs médias américains, Netflix verserait environ 300 millions de dollars par an à Disney pour pouvoir proposer les séries Marvel exclusivement produites pour le service, mais aussi des films et des séries du groupe. L'accord arrivera à son terme en 2019 avec le lancement d'une plateforme dédiée de Disney.

- Les jeux vidéo: Marvel produit sous licence des jeux vidéos déclinant son univers depuis plus de 35 ans, mais là encore, il a revu ses ambitions à la hausse et conclu notamment, début 2017, un partenariat avec l'éditeur japonais de jeux Square Enix.

Le jeu "Spider-Man", produit par l'éditeur américain Insomniac Games, se classe au deuxième rang des ventes de jeux sur la console PlayStation 4 en 2018, selon le site spécialisé VGChartz, avec 4,6 millions d'exemplaires écoulés, pour un prix de détail de 60 dollars pièces aux Etats-Unis.

- Les jouets et produits dérivés: Marvel a passé des accords de licence pour des jouets, des tee-shirts, des tenues de déguisement, des chaussures, des montres, des valises, sacs, coques de portables, casquettes ou encore bijoux.

- Les spectacles: depuis juillet 2014, le groupe de spectacles Feld Entertainment produit, sous licence Marvel, un spectacle intitulé "Marvel Universe Live!", qui met en scène les célèbres super-héros, joués par des acteurs. Plus de 40 dates sont déjà prévues en 2019.

- Les bandes dessinées: s'ils ne sont plus le coeur de l'activité de Marvel comme c'était le cas aux débuts du groupe, en 1961, les "comics" demeurent une part importante de l'ADN du groupe. Marvel continue d'en publier avec régularité et explore de nouveaux univers et de nouveaux personnages.

- Les parcs d'attraction: Disney a inauguré en mai 2017 l'attraction "Guardians of the Galaxy - Mission: Breakout!" dans son parc Disney California Adventure Park à Anaheim. En mars 2018, Marvel a annoncé que des zones dédiées seraient créées à Disneyland Resort à Anaheim, Disneyland Paris et Hong Kong Disneyland, avec de nouvelles attractions.

Réagir