Un double hommage pour l’armistice

Abonnés
  • Une commune unie et rassembléepour un bel hommage.
    Une commune unie et rassembléepour un bel hommage.
  • Sous Préfet et maire,hommage unanime
    Sous Préfet et maire,hommage unanime
Publié le / Mis à jour le S'abonner

À Manhac, une plaque commémorative se situait dans l’église des deux villages, comme dans d’autres lieux du pays. Depuis ce 11 novembre, centenaire de l’armistice, la commune a inauguré son monument aux morts place de la mairie. C’est en présence de M. Robbe-Grillet, sous-préfet, Mme Blanc députée, M. Pialat, conseiller départemental, Mme Rosetto, lieutenante de gendarmerie de Rodez, le commandant du SDIS 12, du directeur des archives départementales, des maires voisins, du président de la communauté des communes et des représentants des associations patriotiques. "Nos communes rurales ont donné un fils, un mari, un proche à cette grande guerre, beaucoup n’ont pas revu le seuil de leur maison…", c’est en ces termes que Bernard Calmels, maire a introduit l’inauguration.

Avec l’accord de son conseil, l’idée de réaliser un monument aux morts laïque, édifié sur un lieu public, était à la fois une reconnaissance et une trace dans l’histoire. Les écoliers de Lavernhe étaient là, tenant eux aussi à leur façon à rendre hommage, la chorale Mélodica qui avec brio ont entonné la Marseillaise. Dépôt de gerbes par les autorités, minute de silence, un moment émouvant qui non seulement rendait honneur à nos poilus disparus, mais qui mettait au grand jour leur monument. La sonnerie aux morts, temps fort de la cérémonie, a permis de rappeler que ce monument portera le souvenir et sera la mémoire des combattants de toutes les guerres. Une foule nombreuse était là, silencieuse et recueillie, ainsi avant de partager le verre de l’amitié. Les mots du premier édile résonnaient : "Liberté, Egalité, Fraternité, fondement de notre république, trois mots indissociables malheureusement fragilisés au quotidien, n’oublions pas, faisons tout pour que la paix demeure." "La commune de Manhac le leur doit bien et se veut reconnaissante."

Courant 2019, les noms des morts pour la France seront inscrits sur leur monument. Ce monument est une installation contemporaine, composée d’un bloc de schiste de 2 tonnes mesurant 3,20 m de haut de la carrière de Saint-Hyppolyte, avec trois marbres blancs découpés en demi-lune, métaphore artistique qui évoque le cercle du temps, les couchers et levers de soleil où les monts du Lévezou, les petits marbres gris et noirs et les gravures représentent les casques des soldats, des casques "Adrian", portés par les soldats français de 14-18. Tout un symbole.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Manhac

724 €

LOCATION MAISON MANHAC SANS FRAIS D AGENCE- Maison de caractère, très belle[...]

724 €

LOCATION MAISON MANHAC SANS FRAIS D AGENCE- Maison de caractère, très belle[...]

138000 €

Ce terrain constructible de 5680m2 est situé dans la continuité d'un lotiss[...]

Toutes les annonces immobilières de Manhac
Réagir