Henry-Noël Ferraton entre Palhàs et Amants du Bès

Abonnés
  • L’auteur à la rencontre de ses lecteurs.
    L’auteur à la rencontre de ses lecteurs.
Publié le

Très attaché à l’Auvergne et au Cantal, en particulier où il a passé toute sa vie, Henry-Noël Ferraton, profite de sa retraite pour se consacrer à ses passions : la généalogie et l’histoire locale. Avec un premier livre biographique sur son père, vétérinaire rural à Saint-Flour, l’auteur, ancien cadre commercial, a redécouvert les plaisirs de l’écriture.

L’auteur était, samedi, à la rencontre de ses lecteurs à l’Espace Culturel Leclerc, y présentant son dernier ouvrage, Le Sang des Palhàs. Sur les pentes abruptes des versants sud de la vallée de l’Alagnon, les hommes, depuis des siècles, ont construit des murets de pierre sèche pour retenir la terre et cultiver la vigne. À Molompize, Antoine Berligier est l’un des derniers paysans à produire du vin sur ces terrasses que l’on appelle les palhàs. Comme ses ouvrages précédents, ce livre se dévore d’un trait, entre fiction et réalité, pour retrouver les traces des ancêtres qui parleront au cœur de chacun. Le prochain ouvrage d’Henry-Noël Ferraton, Les amants du Bès, sortira au Printemps 2019, et aura pour cadre l’Aubrac, évoquant les expropriés du barrage du bas du Bès.

Contact : 06 70 75 16 09.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

149000 €

A VENDRE - Dans une résidence de 2009, appartement T3 d'environ 67.13 m² s[...]

200 €

CHAMBRES AU REZ DE CHAUSSEE D'UN PAVILLON SITUE A ONET LE CHATEAU, DIRECTIO[...]

95000 €

Pour un investissement rentable, fiable et sécurisé : nous avons l'appartem[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?