Sociéte

La mairie investit et va de l’avant

  • Le maire Michel Souliéentouré du conseil municipal.
    Le maire Michel Souliéentouré du conseil municipal.
Publié le / Modifié le S'abonner

Samedi 12 janvier, Michel Soulié profitait de la traditionnelle cérémonie des vœux à la population pour dresser le bilan de l’année écoulée.

"Cinq informations principales ont marqué 2018", a-t-il annoncé en introduction de son long discours. Tout d’abord, l’inauguration de la liaison D911-D905. Actuellement, 800 véhicules empruntent cette nouvelle voie, contre 2 700 pour la traversée du bourg qui passe par la rue de l’Hom. Si des progrès dans l’utilisation de cette route toute neuve doivent être faits – on ne change pas ses habitudes si rapidement ! –, le fait que quatre hectares de terrain constructible soient maintenant desservis va aider au développement du bourg.

Des associations dynamiques

Pour mémoire, le projet a été financé par le Département à hauteur de 290 000 €, 100 000 € ont été versés par l’État, 100 000 € par la communauté de communes, et 300 000 € ont été financés par la mairie sur 8 ans.

Ensuite, l’inauguration des chalets Fabre – et plus précisément celle de l’extension du site d’un hectare, avec des bâtiments nouveaux, et le réaménagement de l’ensemble du site, qui représente 2 M€ investis –, symbolise la dynamique des investisseurs privés, qui préservent ainsi l’emploi à Rieupeyroux.

Le maire a rappelé que le bourg offre entre 800 et 850 emplois pour 2 051 habitants et a souligné qu’une seconde inauguration, celle des nouveaux locaux du Crédit Agricole, dans le bas de la commune, participait grandement à la préservation de la vitalité du cœur du bourg.

Enfin, Michel Soulié a loué la dynamique des associations qui ont aidé au rayonnement de Rieupeyroux, et plus particulièrement le succès de trois événements phares cette année : la rando occitane, manifestation régionale accueillie par Los Passajaïres, avec 600 randonneurs ; l’exposition Pierre Alechinsky, organisée par le centre culturel, avec 3 000 visiteurs venus parfois de fort loin spécialement pour l’événement et le festival de cinéma organisé par Rencontres à la campagne (plus de 3 000 spectateurs cette année).

Pour informer de façon plus précise les habitants, le maire est revenu ensuite sur faits et chiffres de l’année. Des finances saines, un endettement en baisse : 2 M€ investis par la commune et la communauté de communes, dont 550 000 € cette année pour l’assainissement, ce dernier ayant été pris en charge à 70 % par des subventions et permettant l’amélioration du cadre de vie.

Autres chantiers terminés en 2018 : l’aménagement du bord du lac et de l’entrée Est du bourg, l’amélioration de l’éclairage public, l’existence du lotissement Saint-Marc, dont un premier lot est vendu et un deuxième réservé, la réfection des vestiaires et sanitaires de la piscine, des travaux de voirie et de maintenance des bâtiments communaux, l’achat d’un véhicule électrique et d’un camion.

Création d’un pôle médical

Sur la vie du bourg : on a déploré 35 décès, pour seulement 17 naissances ; 20 permis de construire ont été déposés, 20 maisons vendues, 1 500 demandes de documents administratifs (cartes d’identité et passeports) ont été satisfaites. Quarante-trois emplois sont assurés par l’ADMR.

Pour conclure, le maire a annoncé les projets futurs.

Il y a 20 ans, cinq médecins étaient présents au sein du bourg. Avec le départ à la retraite du docteur e Didier Benne, ils ne sont plus que deux, qui eux aussi prendront leur retraite bientôt. Le bourg se doit d’être un pôle attractif pour accueillir de nouveaux médecins. La mairie a ainsi décidé d’acquérir 150 m2 dans l’immeuble qui commence à se construire à côté de la pharmacie, afin de créer un pôle médical.

Autres chantiers communaux prévus : l’assainissement du lotissement de la Borie d’Hibert, un éclairage public rendu plus économique en arrêtant les éclairages entre minuit et 6 heures du matin, la fin des travaux du parking du haut de la rue de l’Hom, un lotissement de cinq lots entre le haut de la rue de l’Hom et la Bade basse…

Par ailleurs, les investissements privés vont se poursuivre, avec notamment l’agrandissement du laboratoire de cosmétiques, celui du Ségalou, ou encore la création d’une boutique grâce à la dynamique de deux artisans.

En dernier lieu, la 2X2 voies vers Rodez devrait ouvrir au public en juin et permettre de relier Rodez en 25 minutes, ce qui sera une plus-value pour que de nouveaux habitants s’installent à Rieupeyroux.

Michel Soulié a réitéré à tous ses meilleurs vœux : "Je vous souhaite le meilleur de ce que vous pouvez espérer : une année douce, lumineuse et active."

L'immobilier à Rieupeyroux

190000 €

Magnifique maison de 119m2 habitables située à quelques pas du centre de R[...]

728000 €

Cet ensemble immobilier se compose de 4 habitations distinctes et d'une pi[...]

127200 €

A quelques minutes de Rieupeyroux, coquet corps de ferme sur 1064 m² de ter[...]

Toutes les annonces immobilières de Rieupeyroux
Réagir